Search
lundi 19 février 2018
  • :
  • :

Présidentielle 2018: le mouvement IBK AN KA TA lance ses activités

Les clubs de soutien à Maouloud Ben KATTRA (CAMBK), non moins ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle ont effectué leur rentrée politique, samedi dernier. L’événement a donné lieu à un grand meeting animé par leur mentor au siège de l’organisation à Djéliboubou, ex-lycée KODONSO ; en présence du maire de la commune I, Mamadou B KEÏTA ; des notabilités du quartier et une foule nombreuse de jeunes fidèles aux idéaux de l’homme.

Au cours de cette rencontre, les CAMBK en partenariat avec d’autres organisations similaires ont procédé au lancement des activités d’un vaste mouvement politique appelé, « IBK An Ka Ta » pour soutenir la candidature du président IBK en juillet 2018.
Il s’agit entre autres, du « Mouvement IBK-2018 » ; du « Mouvement IBK en marche » ; et de la coordination des Clubs de soutien à Maouloud Ben KATTRA.
Outre les mouvements alliés, cette rencontre a regroupé les délégués des CMBK des six communes du District ainsi que des villes de Kati et Koulikoro.
Actualité oblige, une minute de silence a été observée, en début des interventions à la mémoire des victimes des récentes attaques terroristes dans le nord et le centre de notre pays, notamment à Boni, Youwarou et Soumpi où des populations civiles et militaires ont perdu la vie ces dernières 48 heures.
À son arrivée, le ministre Maouloud Ben KATTRA, a été acclamé par la foule de militants qui avait fait le pied de grue pendant plus de deux heures pour être témoins de l’événement.
À l’entame de sa déclaration, M. Ben KATTRA, a commencé par présenter ses excuses à tous ceux qui avaient fait le déplacement. Il a expliqué son grand retard par sa participation à la réunion de crise à la Primature consécutive à l’attaque des positions de l’armée malienne, tôt le matin, à Soumpi par des forces obscures et terroristes ayant fait 14 victimes.
Comme il sait le faire, le ministre Ben KATTRA n’a pas manqué d’enrager la foule.
« Je viens répondre à l’appel de mes amis, les amis de Maouloud Ben KATTRA », s’est-il adressé à l’assistance. Avant d’ajouter que le club existe, depuis plus de 8 ans maintenant.
Au passage, il a tenu à saluer tous les responsables du nouveau mouvement qui ont choisi le slogan « IBK An Ka Taa », pour désigner le mouvement qui est, à ses yeux, le témoignage de leur engagement à soutenir les actions du président IBK. Pour marquer les esprits, il a invité la foule à répéter à trois reprises le refrain : « IBK An Ka Taa » après lui. Avant de poursuivre que si IBK répond à cet appel, lui ainsi que tous ses clubs de soutien le suivront immédiatement.
Et cela pour plusieurs raisons, à savoir suivre IBK pour la paix au Mali, pour son combat pour le Mali en paix. De même, a-t-il ajouté, « Je suis IBK pour soutenir l’armée malienne ; nous suivons IBK pour la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale ; nous suivons IBK pour la cohésion nationale, la prospérité du Mali et des Maliens », s’est-il justifié.
Enfin, dit-il, « Nous suivons IBK pour des élections transparentes et apaisées », sous un tonnerre d’applaudissements.
Selon lui, ses clubs de soutien et lui-même ont décidé de suivre IBK parce qu’il incarne des valeurs qu’ils partagent.
« IBK An Kan Taa ; Ben Bè Tougou Ikô », a-t-il martelé.
Selon lui, le seul combat qui vaille aujourd’hui, a dit Ben KATTRA, c’est le combat pour le Mali, notre pays, notre patrie. C’est pourquoi il a invité l’ensemble des forces vives de la nation à soutenir les actions du président IBK et de son gouvernement.
Selon lui, il ne fait l’ombre d’aucun doute qu’IBK est un homme qui aime le Mali, qui se bat aujourd’hui pour que l’armée malienne monte en puissance.
Le président du CAMBK, Dédé DIARRA, a présenté le ministre Ben KATTRA comme un leader qui peut réunir la jeunesse. De même, a-t-il rappelé, le club est ouvert à tous ceux qui adhèrent aux idéaux de l’homme, aux statuts et règlements du CAMBK.
Rappelons que les clubs de soutien à Maouloud Ben KATTRA(CAMBK), qui revendiquent plus de 3000 adhérents à Bamako tout comme l’intérieur et à l’extérieur du pays, veulent promouvoir l’exemplarité, l’engagement professionnel et les valeurs de civisme et de solidarité incarnées par leur parrain aux multiples dimensions : éducateur, syndicaliste et homme politique.

Par Abdoulaye OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *