Search
mercredi 26 septembre 2018
  • :
  • :

Présidentielle 2018: Soumi crée des dissidences au sein du CDR

Des membres du Collectif pour la défense de la République (CDR) ont animé un point de presse, le mercredi dernier, à la Maison de presse pour confirmer leur démission du regroupement. Ils affirment ne pas partager la décision de Ras Bath de soutenir la candidature Soumaila CISSE, parce le candidat de l’URD n’est pas celui qu’il faut pour le Mali.

Amadou Tièba TRAORE, chargé de communication avant sa démission du CDR, était le conférencier de la rencontre. Il était accompagné d’autres militants et responsables du CDR qui le suivent dans sa nouvelle aventure.
À l’entame de ses propos, il a précisé qu’ils quittent le CDR pour créer le Collectif pour la défense de la République du Mali (CDR-M) parce que déçus de la décision de Ras Bath.
« La décision de soutenir officiellement le candidat Soumaila CISSE fut un coup de tonnerre au sein du CDR. C’est ainsi que nous militants, sympathisants, membres fondateurs du CDR avons de décider de sortir de l’anonymat pour prendre les rênes », a déclaré le jeune TRAORE.
Justifiant leur colère de claquer la porte du CDR, il a soutenu que le choix pour Soumaila CISSE a été pris sans aucune forme de concertation, à plus forte raison de faire l’objet de débat en l’interne comme en l’externe du regroupement.
« La base du CDR n’a été ni associée ni concertée à l’élaboration des critères de choix dignes de foi et taillés à la mesure du candidat de l’URD », a témoigné le conférencier, tout en déclarant qu’ils ne vont pas cautionner cette approche antidémocratique.
Au-delà du vice forme de la décision, ils reprochent également beaucoup de choses au candidat Soumaila CISSE quant à sa capacité à gérer le pays.
« Le candidat de l’URD n’est pas un gage de stabilité et de cohésion sociale. Aussi, il n’incarne en aucun cas le Mali de demain par son manque de pugnacité », a-t-il renchéri.
En outre, il a évoqué d’autres faiblesses au sein du CDR et le comportement peu vertueux de leur porte-parole, Ras Bath. En plus de sa gestion opaque des fonds du collectif, le célèbre chroniqueur est accusé par le conférencier de faire du concept ‘’alternance en 2018’’, un fonds de commerce à son seul profit.
Il n’y a pas que ça, a ajouté le jeune Amadou Tièba TRAORE : « l’élaboration d’un manifeste par certains membres du CDR était une mascarade planifiée pour justifier le soutien du regroupement à Soumaila CISSE ». Sinon, dit-il, le chroniqueur nourrissait bien avant sa volonté d’apporter son soutien à Soumi, il fallait trouver tout simplement une brèche qui a été le manifeste.
Enfin, la décision d’aller avec le candidat de l’URD à ce scrutin est une incohérence de la part de Ras Bath, a-t-il estimé. Car a-t-il rappelé, on se souvient que par le passé, Ras Bath et ses acolytes avaient déclaré : ‘’même la dépouille d’IBK vaut mieux que Soumaila CISSE’’.

Par Sikou BAH




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *