Search
vendredi 23 avril 2021
  • :
  • :

Présidentielle 2022: Malick Coulibaly dans le starting-block

L’ancien ministre de la Justice Me Malick COULIBALY sera candidat à l’élection présidentielle de 2022. L’information est confirmée par un proche de l’ex-Garde des Sceaux à qui il s’est confié au cours de ce week-end.

Cette information qui bruissait sur les réseaux sociaux depuis longtemps est à présent officielle. Selon notre source, la candidature de l’ancien ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Me Malick COULIBALY sera portée par le Mouvement citoyen pour un Mali nouveau qui devrait se structurer davantage dans les jours à venir afin d’être à hauteur de mission et de défi. La même source nous fait savoir que le désormais candidat à l’élection présidentielle de l’an prochain qui mettra un terme à la Transition ne devrait pas tarder à formaliser son intention de briguer la magistrature suprême de l’Etat.
Si l’on ne connaît pas à Me Malick COULIBALY un véritable parcours politique, il pourrait néanmoins se prévaloir d’avoir été sollicité à deux reprises pour occuper le portefeuille hautement stratégique de ministre de la Justice, Garde des Sceaux. En effet, il a été ministre sous la Transition de 2012 à 2013 et sous le régime de l’ancien Président de la République Ibrahim Boubacar KEITA. Toutes choses qui devraient lui permettre d’avoir une bonne connaissance du fonctionnement de l’Etat, mais également des attendes des populations desquelles tout devrait procéder et auxquelles tout devrait retourner.
Aussi l’ancien ministre de la Justice, Garde des Sceaux est-il crédité par une proportion importante de l’opinion nationale d’être un homme intègre et rigoureux dans la vie et dans le travail, en plus de la maîtrise de sa matière. Le coup d’essai sera-t-il le coup de maître ?
Malgré la rudesse des joutes présidentielles qui s’annoncent, l’homme devrait avoir de solides raisons de croire en ses chances pour tenter une telle aventure. Il trouvera en face de lui des candidats très connus dans le landernau politique et souvent rompus à ces joutes présidentielles pour y avoir pris part à plusieurs reprises. Mais comme on le dit : ‘’aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années’’.
Nous y reviendrons.

PAR BERTIN DAKOUO




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *