Search
jeudi 13 décembre 2018
  • :
  • :

Présidentielle le 29 juillet: « c’est un délai constitutionnel » tranche le ministre Koita

Dans la tradition des points de presse hebdomadaires, le nouveau porte-parole du Gouvernement, Amadou KOITA, était, hier jeudi, face à la presse, dans les locaux du Centre d’information gouvernementale du Mali (CIGMA). Occasion pour lui de lever toute équivoque quant à la date du 29 juillet annoncée par le Premier ministre, Soumeylou Boubèye MAIGA, pour la présidentielle, lors de sa mission à Mopti, le dimanche dernier. ‘’La date du 29 juillet est un délai constitutionnel’’, a-t-il tranché.

Le ministre porte-parole, sans verser dans le juridisme, a simplement rappelé que le mandat du Président IBK prend fin en septembre. Selon les délais constitutionnels, le collège électoral ne peut être convoqué que pour le 29 juillet.
Si pour le ministre, la date ne devait pas donner matière à spéculer, il juge plutôt importante une implication de tous pour une élection apaisée, libre, transparente et qui concourra au confort de notre démocratie. Comme promis par le PM, le Gouvernement est disposé à tout mettre en œuvre pour que cet objectif soit atteint.
Parlant des décisions du Conseil des ministres d’hier, le ministre KOITA a fait savoir que 3 projets de décret ont été adoptés.
Il s’agit d’un projet de décret portant transfert des compétences de l’État aux Collectivités en matière de prise en charge des routes, introduit par le ministre des Infrastructures et de l’Équipement. Ainsi, a expliqué le ministre, les routes nationales resteront du ressort de l’État. Quant aux routes régionales, locales et communales, leur prise en charge sera assurée respectivement par les Conseils de Régions, de Cercles et les Conseils communaux. Selon M. KOITA, il s’agit pour le pays de procéder méthodiquement, en mettant à la disposition des Collectivités des outils et des moyens participant à l’enracinement de la décentralisation pour laquelle le Mali a opté.
Répondant à une préoccupation récurrente, le ministre KOITA a assuré que le Gouvernement veillera à ce que le transfert de compétence se fasse concomitamment avec le transfert des ressources, comme la loi l’exige.
Un autre projet de texte a été introduit par le ministre de l’Artisanat et du Tourisme relatif à un Code communautaire de l’UEMOA du 1er juillet 2014. Parmi les changements qu’il introduit, il y aura l’organisation de la Chambre des métiers à l’échelle régionale et locale. Toute chose, a fait savoir le ministre, facilitera les échanges commerciaux entre notre pays et ceux de notre espace commun, de même qu’une promotion à l’interne.
Le 3e projet de texte adopté a été introduit par le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme, qui devrait permettre de mettre davantage d’ordre dans le domaine de la promotion immobilière qui avait été précédemment libéralisé. Le texte adopté hier, a expliqué le ministre, modifie une loi qui existait.
Par ailleurs, le ministre KOITA a fait état des activités du Gouvernement. Dans cette veine, il a souligné la visite effectuée par le Premier ministre Soumeylou Boubèye MAIGA, à Mopti ; une visite au cours de laquelle, il a félicité et encouragé tous les représentants de l’État, civils comme militaires.
En ce qui est de l’école, sa visite a été particulièrement fructueuse. Et pour cause, l’annonce a été faite que désormais toutes les écoles communautaires seront transformées en écoles publiques, question de soulager les populations qui en assuraient la prise en charge. Le chef du Gouvernement a saisi l’occasion pour remettre au Gouverneur de Mopti 10 000 kits scolaires à distribuer ; remettre des plateformes multifonctionnelles aux associations de femmes.
En termes de perspectives, SBM a annoncé l’introduction des écoles coraniques dans le système classique et la création d’un lycée technique qui correspond au profil de la région.
Le PM a également annoncé la création d’un cadre de dialogue qui concernera tous ceux qui décideront de renoncer à la violence. De même, a-t-il envisagé la libération de toutes les personnes détenues, dans le cadre de la lutte antiterroriste, qui n’ont pas les mains tachées de sang. Les ‘’personnes libérables’’, comme il l’a dit.
Au chapitre des activités gouvernementales, Amadou KOITA a aussi fait savoir qu’il a procédé, lundi dernier, à la pose de la première pierre de la Maison des jeunes de Nioro qui aura une capacité d’hébergement de 150 places et qui comprendra un terrain de basket, en plus des commodités pour l’organisation de grandes conférences et pour la détente.
Pour finir, le ministre porte-parole du Gouvernement a annoncé la visite du Président IBK à Koutiala, aujourd’hui jeudi. Sans vouloir rentrer dans les détails de cette visite, il a simplement assuré que le chef de l’État se rend dans cette localité les bras chargés de cadeaux.

Par Bertin DAKOUO




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *