Search
dimanche 18 novembre 2018
  • :
  • :

Présidentielle: Mohamed Ali Bathily rêve !

L’ancien ministre, Mohamed Ali BATHILY, a fait, hier, sa déclaration officielle de candidature à l’élection du Président de la République, au siège des Association pour le Mali (APM), à Kalaban-Coura. Une rage dégorgée contre IBK, en lieu et place d’un projet cohérent de société, qui transgresse toutes les règles de la civilité, a éclaboussé ceux qui ont naïvement cru que l’homme pouvait encore se ressaisir et prendre de la hauteur. Hélas !

Pour BATHILY, à travers sa candidature, la démocratie est en train de remporter une première victoire sur toutes les pratiques qui semblaient être mort-né, entre les mains de croque-morts.
Dans un véritable réquisitoire, il accuse le régime de mettre son téléphone sur écoute, de bloquer ses sources de financement dans une logique d’asphyxie financière, une asphyxie qui se serait étendue jusqu’au, parrainage, de consignes ayant été données de ne pas le parrainer. Il a félicité ses parrains qui ont eu le courage de braver cette ‘’consigne’’ et la société civile qu’il représenterait.
Il a aussi remercié la société civile, dont il dit être le candidat à cette élection présidentielle.
Le candidat déclaré a invité à la résistance, y compris, financière, à travers l’organisation de quêtes. Pour lui, ils sont riches de leur projet. Et d’affirmer que les Maliens sont fiers à travers sa candidature.
En lieu et place d’un projet, le candidat Mohamed Ali BATHILY a un rêve, à savoir celui d’un Mali où le mensonge et la corruption ne passeront plus ; un Mali où la liberté d’expression ne sera plus un vain mot, dénonçant au passage le gazage des manifestants lors de la marche interdite du 2 juin dernier; un Mali où le culte de la personnalité ne passera plus ; un Mali où les ressources publiques serviront à satisfaire les besoins, non à enrichir ceux qui sont au pouvoir ; un Mali où l’Administration ne sera pas inféodée au régime ; un Mali où la jeunesse espérera réaliser son projet de vie au Mali ; un Mali où la corruption cesse et où s’installe la bonne gouvernance ; un Mali où il y aura la sécurité au Nord, au Centre, parce que le bonheur promis par IBK s’est transformé en massacre des Maliens. Pour lui, le régime a abandonné la sécurité.
Toutes ces offres mirobolantes sont faites en opposition à la personne du Président IBK ou à la gestion des affaires publiques (dont il n’est pas seul comptable).
Pour terminer, Mohamed Ali BATHILY, martèle : ‘’on n’est pas là dans la représentation ou la figuration. On est là pour gagner et on gagnera. Parce que si avec et on aura l’œil sur le baromètre des élections’’.
Le candidat, dans son intervention en langue nationale bamanan kan, a définitivement dissipé les doutes quant à son hostilité à l’égard de celui qui l’a gardé pendant plus de quatre ans comme ministre : Il a été débarqué sans crier gare. Cela lui est resté en travers de la gorge et il l’a bien fait savoir en épinglant la gestion d’IBK sur quasiment tous les registres. À en croire BATHILY, en cinq ans, rien de bon n’a émané d’IBK.
Le peuple est témoin.

Par Bertin DAKOUO




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *