Search
vendredi 22 septembre 2017
  • :
  • :

Prise en charge de la nutrition à Mopti : 27 ASACO s’engagent au respect de la charte

Suite à la campagne de plaidoyers initiée par l’ONG Save the Children, en faveur de la lutte contre la malnutrition dans notre pays, à travers son projet Écho, 27 Associations de santé communautaire (ASACO) des communes rurales de la région de Mopti se sont engagées à allouer à partir de 2017 la somme de 100 000 FCFA par an pour la prise en charge de la malnutrition des enfants dans leur contrée.

Un accord a été signé dans ce sens, entre les collectivités locales et les responsables d’ASACO de la localité, le 2 juin dernier. C’était sous la présidence du Préfet du cercle de Mopti, Namory BAGAYOGO, en présence de différents acteurs du secteur, dont les 27 présidents des Associations de santé communautaire (ASACO) des localités concernées.
Selon les responsables de la rencontre, ces engagements ont été pris suite à la campagne de plaidoyers initiée par l’ONG Save the Children, en faveur de la lutte contre la malnutrition dans notre pays via son projet Écho.
En effet, ledit projet de Save the Children exécuté, en partenariat avec l’Association malienne des municipalités (AMM) et la Fédération nationale des associations en santé communautaire (FENASCOM), consiste à amener les communes du Mali à consacrer une partie de leur budget communal à la lutte contre la malnutrition.
Ainsi, vise-t-il, à venir en renfort au dispositif déjà mis en place par les autorités sanitaires du Mali en faveur de la nutrition, à travers la Politique nationale de la nutrition (PNN). Celle-ci vise à contribuer et à assurer à notre pays, un statut nutritionnel satisfaisant pour le bien-être de la population et du développement national.
Mais pour que ces objectifs soient un pari gagné, les responsables de ce projet ont souhaité l’implication des collectivités locales et des communautés à la base dans le financement de la santé de leurs populations, conformément à la décentralisation. C’est dans ce cadre, expliquent-ils, le projet ÉCHO initié par Save the Children est mis en exécution en vue de la lutte contre la malnutrition.
En effet, plusieurs études indiquent qu’après le paludisme, c’est la malnutrition qui vient comme la 2e cause de consultation dans beaucoup de nos centres de santé. Ce qui explique aisément l’ampleur de cette maladie au Mali contre laquelle il faut une synergie d’actions et d’apports de l’ensemble des acteurs de la santé.
Et pour avoir l’engagement et l’adhésion des collectivités à l’initiative, à l’instar des communes de Konna, Fatoma et Sio, il a fallu, rappellent des responsables du projet, une série de rencontres avec les différents responsables communaux. Ces rencontres avaient pour objectifs de partager les leçons apprises de l’expérience de Sio, Fatoma et Konna en faveur de la motivation du relais communautaire ; d’échanger avec les autorités locales et administratives sur la problématique de la nutrition, ainsi que les mécanismes permettant d’intégrer systématiquement la nutrition dans les politiques et programmes de développement.
La finalité de ces rencontres est d’avoir les engagements des communes en faveur de la prise en charge de la nutrition.
Les responsables se sont réjouis de constater que ces rencontres ont permis à des communes de la région de Mopti de prendre des engagements pour la nutrition en signant le document d’engagements sous la présidence du Préfet du cercle de Mopti.
Ainsi, les responsables communaux se sont engagés à rendre gratuits les tickets de consultations pour le relais et son ménage ; à doter les relais communautaires de cartes d’identification pour faciliter son accès aux soins au niveau des CSCOM ; de réduire les frais du système évacuation par moto-ambulance du village au CSCOM pour chaque relais et son ménage à 2500 FCFA au lieu de 14 400 FCFA ; de prévoir à partir de 2017 la somme de 100 000 FCFA/an dans le budget communal pour soutenir les activités de sensibilisation contre la malnutrition des enfants.
Enfin, un comité de suivi des engagements a été mis place, sous la présidence du Préfet du cercle de Mopti. Il est composé de la FENASCOM, de l’AMM, du Point focal nutrition de la région de Mopti et de Save the Children. Ce dernier aura pour mission de veiller à ce que chaque partie respecte son engagement.
Par Sikou BAH




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *