Search
samedi 23 juin 2018
  • :
  • :

Production d’or: le Mali confirme sa troisième position africaine

La mine d’or de Fekola a été officiellement inaugurée, samedi dernier, par le président de la République Ibrahim Boubacar Keita. La nouvelle mine d’or devrait produire annuellement 350 000 onces, soit 11 tonnes d’or sur les sept premières années. Un millier de personnes, dont 70 % de Maliens vont travailler dans cette mine dans la région de Kayes.
La Mine d’or, qui est exploitée par la Société canadienne B2GOLD, produira 12 440 t d’or brut par an et créera 900 emplois.

Le président de la République, Chef de l’État, Ibrahim Boubacar Keita, vêtu en boubou couleur dorée et coiffé d’une casquette ‘’Invest in Mali ‘’ pour l’occasion s’était déplacé ce samedi à Fekola, un hameau du village de Moussala, relevant de la Commune centrale de Kenieba, région de Kayes. Sur place, SEM IBK a procédé à la coupure du ruban symbolique de la Mine d’or exploitée par la Société canadienne ‘’ B2GOLD’’. Après la coupure du ruban symbolique suivie de la découverte de la plaque d’inauguration de l’atelier de fonte de l’or, le Chef de l’État en compagnie des patrons de B2GOLD, des opérateurs miniers du Mali, des autorités administratives et politiques de la région de Kayes, des membres du cabinet présidentiel, du Médiateur de la République, a visité le site d’implantation de la Mine d’or et a assisté à une séance de coulée d’or à titre symbolique.
Ainsi, en plus de 7 mines autres mines d’or déjà existantes, la région de Kayes comptera désormais 8 mines d’or avec celle de Fekola qui vient d’être inauguré par le président IBK. La Société B2GOLD a réalisé sa première production commerciale, le 1er décembre 2017 avec une quantité de 1, 5 tonnes d’or brut.
Elle créera 900 emplois, dont 95 % de nationaux parmi lesquels 60 % d’employés sont originaires de la région de Kayes.
Avant de procéder à la coupure du ruban symbolique, le Chef de l’État, dans son adresse, a évoqué ceci : ‘’C’est un plaisir réel pour moi de me retrouver parmi vous en ce jour de l’inauguration de la Mine d’or de Fekola pour saluer le travail de plus d’une décennie d’hommes et de femmes soucieux du développement du secteur minier au Mali. Un secteur minier légendaire qui tire sa renommée de ce que l’on sait que d’aucuns ont pensé légendaire, mais dont la réalité aujourd’hui est attestée par tous les hommes du savoir. L’histoire est bien passée par là, et, cette magnifique carte connue sous le nom d’Atlas catalan d’Abraham Casquesse de 1375 où figure le Mali et l’empereur du Mali assis sur son trône son sceptre à la main, la couronne sur la tête et la légende en bas, « c’est ici que règne Moussa, roi du Mali, pays si riche que l’or y coulerait comme un fleuve ». Et c’est attesté et nous avons désormais sur une carte en le Palais de Koulouba que nous avons trouvé dans les archives nationales en France auprès de la Bibliothèque nationale de France, nous ne disons que l’histoire. Mesdames et messieurs, nous avons toujours dit que pour nous la mine d’or est une somme, est une chance, mais pour autant que l’or serve notre peuple, que l’or serve la prospérité des Maliens, que l’or ne prospère pas sur un océan de misère, que l’on sente l’environnement généré par l’or. Monsieur Johnson, vous nous avez rassurés quand vous nous avez dit votre intérêt pour la situation des communautés au sein desquelles vous travaillez. Autres soucis de l’environnement et surtout ce que j’ai retenu venant d’où je viens de Dakar seulement hier où j’ai participé à un forum mondial sur l’éducation combien la question de l’éducation nous était chère, c’est là que nous avons su compter sur nos amis, dès lors vous êtes les bienvenus au Mali. Et tout a été dit sur le parcours, sur le montage, je l’y insisterai’’, a dit IBK.
Le Chef de l’État a remercié et félicité les partenaires canadiens, à travers le PDG de B2GOLD, présent à la cérémonie. IBK a également salué la bonne qualité des relations entre le Mali et le Canada. Profitant de l’occasion, le Chef de l’État a une fois de plus encore invité les investisseurs nationaux et internationaux à investir au Mali pour participer au développement socio-économique du pays. Il a encouragé B2GOLD dans ses efforts d’investissement et a souhaité un plein succès à la Société.
Les retombées de la Mine sur les populations :
Le village de Fadougou, qui abrite le site pour réduire les nuisances occasionnées par l’exploitation de minerais, est en phase d’être déplacé par la Société B2GOLD avec l’accord des populations. La Société en plus de nombreux emplois créés, construira, à cet effet, 663 maisons à usage d’habitation pour un coût total de 11 milliards de nos francs. Chacune des maisons sera équipée, dotée d’installation électrique. Le nouveau village de Fadougou bénéficiera de l’accès à l’eau potable grâce à une série de forages en plus des équipements sociaux sanitaires (école, centre de santé, équipements marchands, mosquées).
De mémoire, la Société B2GOLD, de 2015 à 2017, a investi plus de 300 milliards FCFA dans les travaux de construction. Cet investissement fait de ce projet minier le plus gros investissement privé au Mali au cours de ces dernières années. Conformément au plan de production, B2GOLD traitera 5 millions de tonnes de minerais par an et produira 400 000 Onces, soit 12 440 tonnes pendant les trois premières années. La production annuelle moyenne au cours des dix premières années de durée de vie de la mine sera de 345 000 Onces, soit 11 tonnes d’or brut.
Grâce à son niveau de production, la Mine d’or de Fekola permettra à notre pays de rester dans le triangle des 3 grands producteurs d’or en Afrique.

Par SK




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *