Search
lundi 20 août 2018
  • :
  • :

Produits AMO: la Canam présente une nouvelle liste

La Caisse nationale d’assurance maladie (CANAM) a organisé, hier mercredi, à la Maison des aînés, un atelier national d’information, d’appropriation et de dissémination de la nouvelle liste des médicaments et dispositifs médicaux, édition 2018, pris en charge par le régime de l’Assurance maladie obligatoire (AMO) dans les pharmacies privées, en remplacement de celle de 2014, en application jusqu’ici.

Placée sous l’égide du directeur général de la CANAM, Luc TOGO, la cérémonie d’ouverture de la journée s’est déroulée en présence de Mohamed Bassirou TRAORE, directeur national de la Protection sociale et de l’économie solidaire ; de Yaya COULBALY, directeur de la Pharmacie et du médicament. On y notait également la présence de plusieurs responsables des services du développement social et de la santé, intervenant dans le domaine de l’assurance maladie.
Le lancement de cette dissémination, a rappelé le directeur général de la CANAM, fait suite à la signature de l’Arrêté interministériel fixant la liste des médicaments et dispositifs médicaux admis à la prise en charge de l’Assurance maladie obligatoire (AMO).
En effet, à travers cet atelier de dissémination de la nouvelle liste des médicaments et dispositifs médicaux édition 2018, la CANAM vise une large information et une meilleure appropriation de celle-ci par toutes les parties prenantes, acteurs clés de la mise en œuvre du régime de l’Assurance maladie obligatoire (AMO) dans notre pays.
Aussi, a-t-il révélé, cette nouvelle liste, élaborée avec l’appui d’un expert en médicaments et pharmacie, est le fruit d’une approche participative pluridisciplinaire avec divers spécialistes œuvrant dans le domaine de la santé et singulièrement celui du médicament. Ceci, a-t-il précisé, afin d’obtenir une liste consensuelle des médicaments éligibles à la prise en charge du régime de l’AMO remboursables, compte tenu des nouveaux protocoles thématiques et des expériences capitalisées par la CANAM au cours de 7 années de mise en œuvre de l’AMO, régime public d’assurance maladie.
Par ailleurs, a rappelé M TOGO, conformément aux recommandations de l’étude actuarielle réalisée en 2014, pour la CANAM et en tenant-compte des priorités nationales en matière de santé publique, il s’agissait pour la CANAM d’améliorer l’accessibilité et la disponibilité des médicaments de qualité, à coût maîtrisé et garantissant une meilleure qualité de prise en charge des personnes couvertes par le régime de l’Assurance maladie obligatoire.
« Les médicaments retenus sont consensuels, efficaces et présentent les meilleures garanties d’innocuité tout en ayant le meilleur rapport qualité-prix », est convaincu Luc TOGO.
Mieux, a-t-il fait savoir, dans le souci de clarté, de nouvelles informations ont été introduites et qui portent sur la « Dénomination commune internationale » (DCI), la voie d’administration, la sous-classe pharmaco-thérapeutique, la classe thérapeutique, les prix de base de remboursement (au taux de 70 % du prix de vente public).
En ce qui concerne la colonne « Désignation » des noms commerciaux (nom de spécialité, de médicaments génériques, de médicaments en DCI), elle a été mieux renseignée afin d’éviter des erreurs de prescription et de dispensation.
« Cette liste sera revue et mise à jour chaque fois que de besoins. Elle doit évoluer en fonction des besoins, des référentiels de bon usage du médicament, de la compliance des prescripteurs et des autorisations de mise sur le marché », a souligné le DG de la CANAM.
Pour lui, l’application de la nouvelle liste 2018 garde comme fil conducteur principalement la prise en charge par le système national d’assurance maladie des produits pharmaceutiques susceptibles de couvrir l’essentiel des pathologies couramment observées en matière de santé publique au Mali.
De même, elle prend en compte le souci de rationaliser et de tenir en ligne de politique nationale en matière de santé publique et de pharmacie tout en mettant l’attractivité et l’efficacité du panier de soins du régime de l’AMO.
Il s’agit d’édifier les participants sur le processus de révision, les critères d’admission et le nombre de médicaments que comprend cette nouvelle liste.

Par Sékou CAMARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *