Programme d’appui aux organisations de la société civile: 60 OSC financées par le PAOSCII

40

L’hôtel Salam a servi de cadre, hier mercredi 03 août, à la signature des contrats entre le PAOSCII et 60 organisations de la société civile bénéficiaires des appels à manifestation d’intérêt N° 6 et 7. Le montant du financement des projets financés s’élève à près de 670 millions de FCFA.

La cérémonie s’est déroulée en présence de la représentante du maire de la commune III, SISSOKO Fanta DIARRA, du directeur Europe du ministère des Affaires étrangères, de la coopération internationale et de l’intégration africaine, Mamadou Mandjou BERTHE ; de la représentante de la délégation de l’Union européenne, Cécile Tassin PELZER ; du représentant de l’Unité de gestion du programme (UGP), Me Pierre Nicolat MEIDO ; des responsables des OSC et des bénéficiaires.
Dans ses mots de bienvenue, la représentante du maire de la CIII du district a exprimé la gratitude de la municipalité aux partenaires techniques et financiers pour les multiples actions réalisées dans leur commune, au titre de l’appel à proposition N° 2 de l’Unité de gestion du PAOSC II. Elle a salué le Programme pour avoir renforcé les capacités de plusieurs organisations de la société civile pendant la crise qu’a traversée notre pays.
La représentante de la délégation de l’Union européenne, Cécile Tassin PELSER, a souligné que les appels à manifestation d’intérêt (AMI) N° 6 et 7 avaient enregistré 144 demandes venant de 8 antennes régionales du Programme et du district de Bamako, dont 111 au titre de l’AMI 6 et 33 au titre de l’AMI 7.
Aussi, a-t-elle rappelé que le PAOSC II est un programme multi bailleurs doté d’un fonds commun d’environ 10 milliards de FCFA mis à disposition par le Canada, le Danemark, la Suède, la Suisse et l’Union européenne.
Pour elle, à travers la signature de ces présentes conventions, c’est un effort financier de près de 670 millions de FCFA qui va appuyer les organisations de la société civile (OSC) sur l’ensemble du territoire national grâce au financement des plans pluriannuels. Aussi, a-t-elle ajouté que les appels à manifestation d’intérêt N° 6 et 7 appuieront 60 OSC de niveaux 2 et 3, avec la priorité donnée aux OSC de jeunes, de femmes et d’handicapés.
Elle a également précisé que les axes stratégiques retenus visaient à appuyer les plans pluriannuels, à travers un appui institutionnel et un appui à la gestion.
« Notre effort vise à aider les OSC à mieux se structurer et à avoir un cadre pragmatique d’activités répondant à leurs aspirations ; de s’impliquer davantage dans la gestion des affaires au niveau local/régional pour être des acteurs du développement et du changement social. Il s’inscrit également dans le processus de la décentralisation », a déclaré Cécile Tassin PELZER.
Elle s’est dit persuadé que ces OSC pourront faire valoir les préoccupations essentielles de leurs concitoyens dans le cadre des programmes de développement économique, social et culturel (PDSEC) de leurs communes distinctives.
Selon Mme Cécile, les OSC sont des acteurs majeurs pour la réussite des programmes de développement et de changement social. C’est pourquoi elle a assuré de la disponibilité de l’Union européenne à rester aux côtés des OSC de notre pays. Des OSC qui, selon elle, constituent une composante incontournable de la vie publique du pays.
La représentante de l’UE a enfin informé que le prochain appui à la société civile se focalise sur une perspective novatrice, adaptée à l’évolution de la société malienne et élargie à des initiatives proposées par des jeunes, des femmes, et des acteurs culturels.
Le directeur Europe du ministère des Affaires étrangères, de la coopération internationale et de l’intégration africaine, Mamadou Mandjou BERTHE, a indiqué que ces projets financés contribueraient à améliorer l’appui du gouvernement aux OSC pour renforcer leur participation aux efforts de décentralisation. Selon lui, le financement de ces projets rentre dans le cadre de la concrétisation de l’Accord pour la paix et la réconciliation. Il a affirmé que des formations et des appuis techniques se feraient sur le terrain pour accompagner les bénéficiaires.
Pierre Nicolat MEIDO de l’Unité de gestion publique a expliqué que les domaines d’intervention des différents projets retenus étaient entre autres la paix et la sécurité, les droits humains, l’éducation, l’eau et l’assainissement, l’environnement, la santé, la bonne gouvernance…
Quant aux appuis, il a indiqué qu’ils sont d’ordre institutionnel, au management stratégique et à un plan pluriannuel.
La représente des bénéficiaires, TRAORE Hawa Aly TRAORE a remercié les partenaires pour leurs appuis multiformes au bénéfice des Organisations de la société civile. Au nom des bénéficiaires, elle s’est dit persuadé que les projets qui viennent d’être financés contribueront à améliorer les programmes et politiques du gouvernement afin qu’ils répondent mieux aux demandes de la population, et notamment des groupes les plus vulnérables que sont les femmes, les enfants et les personnes en situation d’handicaps.
« Nous vous assurons que nous mettrons tout en œuvre pour une mise en œuvre réussie des projets financés pour le bénéfice de nos communautés en vue d’un développement humain durable au Mali », a rassuré la porte-parole des bénéficiaires.

PAR MODIBO KONE ET BENEDICTE SOMBORO (STAGIAIRE)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *