Search
jeudi 19 juillet 2018
  • :
  • :

Programme présidentiel d’urgences sociales d’accès à l’eau: le Japon engage 1,8 milliard pour la réalisation de 42 SHVA

En vue de répondre, de façon pérenne et diligente, aux besoins urgents en eau potable des populations maliennes, le ministre de l’Énergie et de l’eau, Malick ALHOUSSEINI, a procédé au lancement, ce mardi 10 juillet à Sabalibougou en CV du District de Bamako, des travaux de réalisation de 42 SHVA (Système d’hydraulique villageoise amélioré)d’un montant d’environ 1,8 milliard de FCFA.
Ce projet de système hydraulique villageoise amélioré, entièrement financée par le Japon devrait être réalisé dans un délai d’exécution de 3 mois par 10 entreprises nationales.

Le Système d’hydraulique villageoise amélioré est un ouvrage d’approvisionnement en eau potable, en milieu rural (village) pour des populations comprises entre 500 et plus de 2000 habitants. Le système comprend un forage qui produit au moins 5 min 3 s/h ; un château d’eau de 10 min 3 s/h de volume installé sur une hauteur de 7 m et trois bornes fontaines sous le château.
L’évènement était présidé par le ministre de l’Énergie et de l’eau, Malick ALHOUSSEINI, en présence de l’ambassadeur du Japon au Mali, Daisuke KUROKI, des responsables du cabinet et des services techniques du département, notamment la SOMAPEP, la SOMAGEP et la Direction nationale de l’hydraulique. On notait également la présence des responsables politiques, administratives, religieuses et coutumières de la Commune V et de Sabalibougou ainsi qu’une foule de femmes et de jeunes du quartier.
Le représentant du chef de quartier a remercié et félicité les autorités pour le choix de leur quartier pour abriter un tel événement à grande portée économique et sociale. Car dira-t-il, c’est un grand souci de moins pour les populations qui souffraient de la pénurie d’eau. En effet, a-t-il rappelé, c’est l’opération citerne qui, pendant 3 ans, approvisionnait le quartier en eau.
Le représentant du maire a salué et remercié le Président IBK pour avoir pensé à soulager leurs souffrances. Au nom de la commune, Adama KONATE a adressé ses vifs remerciements au ministre de l’Énergie et de l’eau pour l’implantation de deux forages d’eau à Sabalibougou et Kalaban-coura.
Selon l’ambassadeur du Japon, la réalisation des 42 SHVA est un projet d’un montant de près de 1,8 milliard FCFA qui a été approuvé par le gouvernement japonais le 2 mars dernier sur le fonds de contrepartie fait à partir d’aide alimentaire japonaise non remboursable.
Selon le ministre de l’Energie et de l’eau, le Programme présidentiel d’urgences sociales d’accès à l’énergie et à l’eau, sur la période 2017-2020, assigne au département la mission d’assurer l’accès physique et financier des populations à l’eau potable, notamment dans les zones rurales et semi-urbaines où le prix de l’eau est 4 à 5 fois plus élevé que dans les zones couvertes par la SOMAGEP et la SOMAPEP, à qui le gouvernement a décidé de transférer l’ensemble des chefs-lieux de cercle et localités frontières du pays. Cette opération va porter le nombre de localités couvertes de 18 à 90 centres, s’est félicité le ministre.
A Bamako, la situation hydrique est particulièrement difficile dans les quartiers périphériques et les habitats situés en hauteur, notamment durant la période de chaleur.
Déjà, a-t-il rappelé, il y a eu la réalisation d’un premier programme de SHVA, financé par le budget national en 2 séquences (47 et 11 SHVA), concernant respectivement le District et environs, les villes de Koulikoro, Gao et environ ainsi que Kidal ; et dans le District de Bamako, les villes de Gao, Gossi et environs.
L’objectif était d’apporter une solution ponctuelle à la crise d’eau pendant la période de chaleur et de contribuer à étoffer le réseau de la SOMAGEP en installation et/ou en extension dans les différentes localités bénéficiaires.
Pour le programme de 2018, le gouvernement a ainsi obtenu l’accompagnement du Japon pour la réalisation des 42 Systèmes d’hydraulique villageoise améliorés dans le District de Bamako et environs. Les travaux de réalisation des 42 SHVA sont composés de 10 lots, repartis entre des communes de Bamako et de Kati, qui ont la spécificité d’être des communes périphériques.
Ainsi, il sera réalisé 126 points d’eau potable (3 bornes fontaine par SHVA) qui vont contribuer à l’amélioration les conditions de desserte en eau potable des populations des zones concernées estimées à plus de 50 000 habitants.
Enfin, le ministre Malick ALHOUSSEINI a invité les entreprises à ce que les prestations soient réalisées dans les règles de l’art et dans le respect strict des délais contractuels.
Le lancement officiel des travaux a été effectué par le ministre, à travers un bouton qui a fait jaillir l’eau d’un forage, sous des applaudissements et des slogans « Boua ta bila ».

Par Sékou CAMARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *