Search
dimanche 19 septembre 2021
  • :
  • :

Projet ‘‘Cités Sports’’: le sport au service de la citoyenneté

L’Agence VisCom, avec l’appui technique de l’agence Sahel La communication, a lancé, le samedi dernier, son projet « Cités Sports ». L’objectif de l’initiative, en plus de promouvoir le sport, est de renforcer la sensibilisation sur la citoyenneté.

Placé sous le parrainage de Apollinaire Compaoré, le lancement de ce projet a été présidé par le représentant du maire de la commune IV qui avait à ses côtés l’ancien Premier ministre, Moussa MARA ; le représentant du directeur régional de l’assainissement et du contrôle des pollutions et des nuisances du District de Bamako ; le représentant de l’Agence VisCom.
Le représentant du maire de la commune IV, dans ses mots de bienvenue, a souligné que le projet est symbolique et pédagogique. Relier le sport et la protection de l’environnement est un acte à saluer, a-t-il encouragé.
Pour sa part, le responsable de l’Agence VisCom, Idrissa DICKO, a rappelé qu’après l’édition du Prix du Leadership Africain Combativité, la Résilience et l’Intégration tenue à Bamako le 13 mars dernier, ils reviennent avec le projet « Cités Sports ». Pour lui, c’est un projet urbain de grande mobilisation populaire et de grande communion autour d’une discipline sportive.
« Mais, au-delà de son caractère de loisir, il lui est surtout attribué un rôle hautement pédagogique et de sensibilisation. Une belle alliance entre sport et conférence à « ciel ouvert » qui rompt un tant soit peu avec la routine des conférences-débats entre 4 murs », a ajouté M. DICKO.
En effet, il a expliqué qu’un thème du jour est donc choisi à l’occasion de chaque activité et porte sur un sujet d’intérêt national. Il est animé par un professionnel de la question pendant la séance sportive.

« Le sport étant un cadre fédérateur en ce qu’il transcende les différences et même les divergences, toutes les couches et sensibilités y prendront part. Il vise à créer une tribune citoyenne de rencontres, de sensibilisation et de promotion de valeurs positives », a-t-il indiqué.
Selon lui, le Mali a besoin de ce genre de cadre surtout qu’il traverse un contexte éprouvant à cause de la persistance de la COVID-19, en plus de la crise sécuritaire. Il estime que pendant cette période, le peuple doit être plus résilient en maintenant notamment des activités de citoyenneté.
« C’est pourquoi nous comptons multiplier les activités du genre », a-t-il indiqué.
« À ces occasions, nous utiliserons le maximum de disciplines sportives d’usage au Mali et plusieurs sujets qui rentrent en droite ligne de la construction citoyenne et du développement durable », a déclaré Idrissa DICKO.
Outre les interventions, la cérémonie de lancement a été marquée par une course marathon de 4,5km, de l’assainissement et du reboisement des alentours du Monument l’Obélisque où s’est déroulé l’événement.

Par Sikou BAH




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *