Search
vendredi 21 janvier 2022
  • :
  • :

Projet de loi électorale 2021: des missions d’observation soulignent des avancées significatives

Ce samedi 4 décembre, la Mission d’observation des élections au Mali (MODELE Mali) et la Coalition pour l’Observation Citoyenne des Elections au Mali (COCEM) ont conjointement animé une conférence de presse pour prendre acte de l’adoption en Conseil des ministres, le 24 novembre 2021, du projet de Loi électorale. C’était à MAEVA Palace.

Cette conférence de presse était animée par le chef de mission de la MODELE Mali, le Dr Ibrahima SANGHO, qui avait à ses côtés le représentant de la COCEM, Drissa TRAORE.
De cette rencontre avec les hommes de média, il ressort que les deux missions d’observation électorales (MODELE Mali et COCEM) ont noté des avancées significatives dans le projet de loi électorale.
Il s’agit globalement de la création de l’Autorité Indépendante de Gestion des Elections (AIGE), l’instauration du mode de scrutin proportionnel en lieu et place du scrutin majoritaire pour l’élection des députés à l’Assemblée nationale, la possibilité de vote électronique, de la prise en compte des Maliens établis à l’extérieur, du renforcement du Genre, etc.
Cependant, en vue d’améliorer le projet de loi électorale, la MODELE Mali et la COCEM recommandent au Conseil National de Transition (CNT) de prendre en compte la publication en ligne des résultats des scrutins par centres et bureaux de vote, au fur et à mesure de la proclamation des résultats provisoires et non après les 5 jours contenus dans les articles 156, 171 et 179. Car, disent-elles, elle permet d’éviter les conflits et d’éventuels tripatouillages des résultats pendant la remontée et la centralisation des résultats ; contribuant ainsi à la transparence et à la crédibilité des élections. Elle permet également d’obtenir les résultats par bureaux de vote avant le début légal du contentieux ;
De même, il s’agit de mieux définir les attributions de l’observation électorale (organisations de la société civile et organismes internationaux) prévues à la section 5, article 41 dudit projet, en permettant aux observateurs d’être présents à toutes les étapes du processus électoral ; y compris les différents niveaux de centralisation des résultats provisoires et définitifs.Ò
Les deux missions invitent également les autorités à ajouter aux attributions de l’AIGE la proclamation des résultats définitifs.
Par ailleurs, elles invitent les autorités à assurer un large consensus autour de l’adoption du projet de loi électorale au niveau du Conseil National de Transition (CNT).
Rappelons que la Mission d’observation des élections au Mali (MODELE Mali) et la Coalition pour l’Observation Citoyenne des Elections au Mali (COCEM) ont pris acte de l’adoption en Conseil des ministres, le 24 novembre 2021, du projet de Loi électorale.

Par Abdoulaye OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *