Search
jeudi 20 janvier 2022
  • :
  • :

Projet INNOV REC: 4 milliards pour promouvoir l’emploi vert

Le ministre de l’Environnement, de l’assainissement et du développement durable, Modibo KONÉ, a précidé, hier mercredi, à l’hôtel Radisson Collection, la cérémonie de lancement du Projet d’innovation par la digitalisation, la promotion des emplois verts et les énergies renouvelables pour la résilience climatique et la cohésion sociale au Mali (Innov-ReC). C’était en présence du ministre de l’Entreprenariat national, de l’emploi et de la formation professionnelle, Bakary DOUMBIA ; du président de Mali Folkecenter Nyètaa, le Dr Ibrahim TOGOLA ; du chef de division adjoint de l’Ambassade de suède, Richard BOMBOMA…

Le projet Innov-ReC est une initiative de Mali Folkecenter Nyètaa financée par l’Ambassade de la Suède dans notre pays. Il sera exécuté à travers les pôles de ressources locales disposant d’une plateforme digitale. Il va adhérer d’autres initiatives où il y a des synergies et complémentarités possibles. Les activités vont porter sur la dynamisation des acteurs locaux dans la promotion de l’entrepreneuriat vert, la digitalisation, l’usage des TIC (Technologies de l’Information et Communication), ainsi que les échanges d’affaires et de compétences en métier vert entre les régions. En outre, le projet mettra un accent particulier sur l’éducation environnementale, la citoyenneté et le renforcement des capacités à travers des formations appropriées pour un changement de comportements.

Dans son allocution, le Président Ibrahim TOGOLA a souligné que les solutions de Mali-Folkecenter Nyetaa et de ses partenaires résident dans l’accompagnement des communautés, la formation et l’investissement dans des mesures d’adaptation et d’atténuation à travers des formations adaptées des populations locales surtout les jeunes sur les solutions durables : maîtrise de l’eau, énergies renouvelables, digitalisation. Cela, dit-il, pour stimuler les économies locales, meilleures pratiques d’agriculture durables, formation des jeunes et femmes locaux, développement et accompagnement des entreprises locales, accès aux marchés.
Il a soutenu que le développement économique locale durable et inclusif était la seule solution pour augmenter la résilience des communautés face aux impacts des changements climatiques et la réduction des risques d’aggravation des conflits aussi bien au Mali que dans les autres pays du Sahel.
« Donner la possibilité à la jeunesse malienne à avoir accès aux outils appropriés comme la formation, les services énergétiques modernes (énergies renouvelables), et la digitalisation, pour réaliser leur rêve en terme de création de richesse à partir des ressources naturelles localement disponibles. L’éducation Environnementales dans les écoles et pour les Femmes et Hommes de Media et les emplois verts sont les deux piliers de Innov-ReC », a expliqué le Dr Ibrahim TOGOLA.
Pour lui, notre pays étant un pays sahélien a besoin d’augmenter la conscience environnementale de sa population. Cela, précise le Dr TOGOLA, d’autant plus que nous assistons à une déforestation accélérée des maigres ressources forestières.
En présentant les grandes lignes du projet, le directeur de Mali Folkecenter Nyètaa, Mahamadou DIARRA, a expliqué que ce projet visait à promouvoir l’emploi vert, les énergies renouvelables pour renforcer la résilience des populations aux effets du changement climatique.
Il a expliqué que le projet apportera des changements à travers la promotion des initiatives (écologiques, plus résilientes) en lien avec les emplois verts et décents qui vont contribuer à la résilience des partenaires locaux et leurs communautés ; la formation et l’outillage des personnes sur les solutions digitales, les changements climatiques, l’environnement, la cohésion sociale, la gestion pacifique des tensions et les opportunités sur les emplois verts, l’organisation d’évènements à l’échelle national sur l’innovation autour des technologies adaptées pour les solutions climatiques (la promotion des énergies renouvelables, la digitalisation avec les différentes parties prenantes).
En termes de chiffres, M. DIARRA a informé que ce projet de 4 ans a un coût global de 4 milliards de FCFA. Ainsi, a-t-il fait savoir, 5 pôles de ressources locales et un technopole seront installés ; 145 initiatives écologiques plus résilientes seront accompagnées ; 1500 emplois seront créés et 15 projets innovants et écologiques seront primés.
Il est également prévu la réalisation des caravanes et des campagnes de sensibilisation et le renforcement des capacités des milliers d’écoliers et centaines de journalistes.
Le représentant de l’Ambassade de Suède, Richard BOMBOMA, chef de coopération et non moins chef de mission adjoint, a souhaité que le projet soit à hauteur des attentes. Il a rappelé que l’Ambassade de suède et Mali Folkecenter cheminait ensemble depuis une dizaine d’année maintenant. Un parcours qui a été jalonné par la mise en œuvre de deux projets importants dans le domaine de l’adaptation au changement climatique en faveur des populations vulnérables au Mali.
Il a noté que le projet Innov ReC travaillera à renforcer la capacité de résilience des acteurs locaux à travers la création des emplois verts, le dialogue inclusif pour renforcer la cohésion sociale et la justice climatique.
M. BOMBOMA a également indiqué que ce projet contribuera à la réalisation de plusieurs objectifs de développement durable.
Pour sa part, le ministre de l’Entreprenariat national, de l’emploi et de la formation professionnelle, Bakary DOUMBIA, a déclaré que ce projet contribuera à l’emploi des jeunes et à répondre au défi de la formation professionnelle. Ce qui lui fait dire que le présent est assez novateur.
« Le Mali traverse une période difficile de son histoire. Il est intéressant que Mali Folkecenter initie un programme de ce genre qui couvre l’ensemble du territoire national. Le développement des économies locales à travers ce projet facilitera l’accès au services d’énergie renouvelable. L’utilisation du numérique contribuera sans nul doute à renforcer la résilience de nos communautés les plus vulnérables en les éloignant de la précarité et la tentative de se joindre aux groupes radicaux », a affirmé le ministre de l’Emploi, avant de rassurer de l’accompagnement de son département pour la réussite de ce projet.
Dans son discours de lancement, le ministre de l’Environnement, de l’assainissement et du développement durable, Modibo KONÉ, a rappelé que notre pays avait fait de la lutte contre les changements climatiques une priorité.
Selon lui, ce projet est d’autant plus important qu’il tire sa subsistance dans la vivacité et l’efficacité de Mali Folkecenter. Il a au passage salué les efforts inestimables de Mali Folkecenter et de ses partenaires dans le développement économique et le renforcement des compétences locales.
Le ministre de l’Environnement s’est dit convaincu que le projet Innov ReC contribuera à la promotion de l’emploi vert à travers le secteur agricole, la foresterie, la transformation et la valorisation des déchets.
« Il ne s’agit ni plus ni moins que la protection de l’environnement et l’amélioration du cadre de vie des populations. Ainsi, nous pourrons trouver des emplois décents pour la jeunesse qui ne doit pas aller mourir dans le Sahara et sur les Océans », a affirmé le ministre.

PAR MODIBO KONÉ




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *