Search
mercredi 24 janvier 2018
  • :
  • :

Promotion de la riche culture: 1ères journées du grand forum du Mandé

Du 13 au 14 décembre 2018, le Palais des sports de Bamako et le terrain « Chaba» de Lafiabougou abriteront la première édition des journées culturelles du Grand forum du Mandé. L’événement parrainé par le Président de la République se veut un espace culturel du donner et du recevoir. L’information a été donnée, hier mardi, à la Maison de la presse, à la faveur d’une conférence de presse.

Le principal animateur était Mohamed Lamine Diarra, président du Forum du Mandé, en présence du Dr Kô KEITA, secrétaire général dudit Forum.
Informer l’opinion sur la tenue de ce grand évènement culturel, dans le but d’inciter les populations à une grande participation, tel était l’objectif de cette conférence de presse.
D’entrée de jeu, M DIARRA a rappelé les circonstances de la création du Grand forum du Mandé qui est, à son avis, une association qui se démarque des autres de par ses idéaux.
«Sur initiative des sages du Mandé dans le contexte de la double crise institutionnelle et sécuritaire que notre pays a connue, les cadres et ressortissants des divers terroirs du Mandé, d’enfants en dehors de tous les préjugés et exprimant avec force leur foi dans l’avenir de cet espace ethnoculturel, riches d’histoires et de cultures, ont créé le Grand forum du Mandé ou Mandé Boulonba. Il fut porté sur les fonts baptismaux le 22 mai 2015 », a-t-il rappelé.
Quant aux journées culturelles, M DIARRA affirme qu’elles s’inscrivent dans le cadre des activités du Grand forum du Mandé.
L’un des objectifs de ces journées, a-t-il expliqué, est la promotion de la culture.
«Elles sont un espace de rencontre d’hommes et de femmes qui ont en partage les même valeurs», a-t-il déclaré, avant de rassurer que cette rencontre résulte surtout du renforcement des relations entre les communautés.
Aussi, a-t-il promis au public et fans de la culture mandingue des activités culturelles dignes de l’évènement.
«Le public se délectera de la diversité et de la richesse du folklore du Mandé. Il découvrira également la vitalité et le génie artistique du Mandéka », a-t-il garanti.
Quant au Dr KEITA, il a fait savoir que les présentes journées culturelles ne seront pas uniquement l’occasion d’exprimer les seuls talents artistiques dans le domaine des chants et danse. Mais, il est également prévu des conférences-débats sur des thèmes d’intérêt national, entre autres : la Charte de Kouroukanfouka et le rôle de la femme dans la consolidation de la paix et de la cohésion sociale.
«La Charte de Kouroukanfouka, patrimoine culturel immatériel de l’humanité est un exemple fédérateur qui nous invite à interroger notre passé et y puiser l’inspiration nécessaire pour une meilleure gestion des crises multiformes et multidimensionnelle du moment », a-t-il soutenu.
Pour le second thème qu’est celui des femmes et la paix, M DIARRA reconnait que c’est un sujet important qui mérite l’attention de tous les Maliens.
En tout état de cause, il a assuré que les conférencières partageront avec l’auditoire leur expertise en matière de développement social.
Par ailleurs, a-t-il révélé, la problématique de la gestion de l’environnement sera aussi au cœur des préoccupations pendant ces deux journées culturelles.
Signalons que le Grand forum de Mandé est une association entreprenante et très active. Elle rompt avec les habitudes exclusivement festives pour s‘intéresser à des chantiers innovants porteurs de valeur de progrès.
Rappelons que la cérémonie d’ouverture se tiendra le samedi 13 janvier dans la salle Salamata MAIGA du Palais de Sport à 9 heures sous le parrainage du Président IBK. PAR

CRHISTELLE KONE




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *