Search
jeudi 21 septembre 2017
  • :
  • :

Promotion des énergies renouvelables: ine quarantaine de journalistes outillés

L’hôtel Colibris de Magnambougou a abrité, vendredi dernier, les travaux de l’atelier de renforcement de capacités des hommes de médias sur les concepts: Changements climatiques, énergies renouvelables, économie verte, etc.

Initié par l’Agence des énergies renouvelables (AER-Mali), en partenariat avec le projet Mali Folk center (MFC Nyetaa) et le Projet d’Appui à la Promotion des Energies Renouvelables au Mali (PAPERM), l’objectif de cette rencontre qui a regroupé les représentants d’une quarantaine organes étaient d’informer les hommes de presse sur la réalité des changements climatiques, afin qu’ils soient mieux outillés pour relayer l’information auprès des populations.
A travers cette formation, il s’agira de permettre aux hommes de médias de pouvoir rédiger des articles pertinents sur les changements climatiques et les EnR.
Selon les initiateurs de cette rencontre, l’Etat malien, conscient des enjeux sociaux et environnementaux, a créé une agence dédiée aux EnR (AER-Mali).
Il a également beaucoup contribué à l’allègement des prix des équipements solaires pour un meilleur accès aux Energies renouvelables avec la détaxation des équipements solaires.
De même, ont-ils fait savoir, l’Etat accompagne les différentes ONG comme MFC Nyetaa qui intervient activement dans le domaine des énergies renouvelables, de l’environnement, du développement durable, des changements climatiques et de l’entrepreneuriat local.
C’est dans cette dynamique, ont-ils rappelé, que MFC Nyetaa a développé avec son partenaire Sustainable Energy (Danemark), le projet ACE-WA (Accélérer la mise en œuvre des politiques régionales d’accès aux énergies propres en Afrique de l’Ouest).
Ce projet vise à sensibiliser les pouvoirs politiques à porter un regard nouveau sur l’accès des populations rurales aux services énergétiques sobres en carbone.
ACE-WA, faut-il souligner, fait également la promotion de l’accélération de la mise en œuvre des politiques énergétiques de la CEDEAO au niveau des pays.
Pour cela, au regard de l’importance d’une meilleure implication de la société civile, ACE-WA offre un cadre d’appui à la réflexion stratégique pour un accès universel à l’énergie.
C’est dans ce cadre que l’AER-Mali, en partenariat avec le MFC Nyetaa et le Projet d’Appui à la Promotion des Energies renouvelables au Mali (PAPERM) a organisé, vendredi dernier, un atelier de renforcement de capacités des hommes de médias sur les concepts clés des changements climatiques, les énergies renouvelables et l’économie verte.
Selon le Directeur exécutif de MFC NyetNyetaaa, le présent atelier a pour but de renforcer les acquis et expériences, et mettre en place une coalition multi acteurs.
«C’est une plateforme multi-acteurs composée par les services techniques de l’Etat, le secteur privé, les médias, les partenaires techniques et financiers et la société civile», a-t-il expliqué.
La coalition composée d’une trentaine de membres, s’est dotée d’un plan d’action afin de mener des actions de plaidoyer auprès des politiques pour un meilleur accès des populations les plus vulnérables aux énergies renouvelables et à moindre coût ; et de création d’emploi durable pour les jeunes et les femmes au Mali.
Afin d’atteindre leurs objectifs, les partenaires envisagent d’utiliser la communication, instrument indispensable pour une meilleure diffusion des messages.
Le plaidoyer et lobbying exigent que l’information soit relayée auprès de l’ensemble des parties prenantes et à tous les niveaux.
Les temps forts de cette rencontre ont été, entre autres : la présentation du projet ACE-WA et la coalition ; le rôle de la société civile dans la mise en œuvre des accords sur le climat ; la situation énergétique du Mali et les résultats du programme SREP, etc.

Par Abdoulaye OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *