Promotion du tourisme: les ambitions de Nina Walet

8

Le samedi 1er octobre, le Mali à l’instar de la communauté internationale a célébré la Journée mondiale du tourisme à Woroni dans la commune rurale de Loulouni. C’était sous la présidence de Mme la première dame de la république, Mme Keita Aminata Keita, en présence des plusieurs membres du gouvernement, dont Mme Sangaré Oumou Ba, ministre de la Promotion de la femme de l’enfant et de la famille et Mme Nina Walet INTALLOU, en charge de l’Artisanat et du tourisme.

Cette année, thème national était : « Potentialité de l’écotourisme dans la région de Sikasso », s’inscrivant dans la logique de la promotion du tourisme intérieur gage d’une paix durable et de la cohésion sociale au Mali. Cette fête riche en couleur a aussi enregistré la présence des responsables traditionnelles et administratives de la région de Sikasso. Les populations de la commune urbaine celles environnantes de Sikasso se sont fortement mobilisées autour au cours de cette journée pour donner un éclat particulier à l’événement.
Les invités ont été accueillis sous des arbres aux sons du Balafon Sénoufo avec une scène bien animée par les « Kôrôdouga » (bouffons traditionnels) drapés aux plumages des vautours.
Après les mots de bienvenue du chef de village de Woroni, le maire de la commune rurale de Loulouni n’a pas caché toute sa gratitude aux délégations officielles.
« C’est la première fois que nous accueillions d’aussi importants hôtes. Que le ministre de l’Artisanat et du tourisme soit remercié pour le choix porté sur notre commune, plus précisément sur le village de Woroni. Mme le ministre vous ne vous êtes pas trompée de choix. Par ma voix, les populations tiennent à vous informer que cette zone est pleine de Sites touristiques comme, la Porte du Soudan à Woroni, la Vache en prière à Zanso, la Mosquée de pierre de Faco -courou, les poissons sacrés et la fausse Commune de Kébéni, le siège du prince Siaka TRAORE, jeune frère du roi Tièba TRAORE, le Tata de Sénina, la mare sacrée de Katiomiba, j’en passe. Nous vous rassurons de la disponibilité des habitants de notre commune pour que ces lieux soient des endroits stratégiques du tourisme malien », a indiqué l’élu communal.
Mme Nina Walette, dans son allocution, a remercié les populations de Sikasso pour l’accueil chaleureux et leur volonté de faire de cette région une attraction touristique. Elle a, à cet effet, soutenu qu’à travers le thème de l’accessibilité, retenu pour l’édition de 2016 : « Promouvoir l’accessibilité universelle en faveur d’un tourisme pour tous », les dirigeants du tourisme mondial préconisent de prévenir les exclusions sous toutes leurs formes et de permettre à tout un chacun de promouvoir la beauté de la planète terre, tout en se souciant de sa sauvegarde. « En écho de cette mobilisation universelle, ma priorité depuis ma nomination, est que le ministère de l’Artisanat et du tourisme du Mali fasse de la région de Sikasso, une nouvelle destination touristique de notre pays, fasse de la région de Sikasso une destination touristique phare. Le berceau du balafon a des atouts avec des sites remarquables et un riche passé culturel inestimable. Sikasso sera désormais l’ambassadrice du tourisme malien. Son authenticité, ses circuits inédits et son environnement paisible sont autant d’atouts qui vont contribuer à séduire une clientèle nationale et internationale attirée par la nouveauté et quiétude », a-t-elle dit.
Elle a vivement remercié Mme la première dame pour avoir accepté de parrainer ladite journée ainsi que les membres du gouvernement, dont l’accompagnement n’a pas fait défaut.
Mme Keita, quant à elle, a rassuré le ministre de l’Artisanat et du tourisme de sa disponibilité pour booster le secteur du tourisme dans notre pays sous l’emprise de la crise.
« Je voudrai réitérer mon soutien à tous les acteurs du tourisme qui vivent une détresse causée par la crise sécuritaire qui continue de stigmatiser notre pays », a-t-elle soutenu.
Pour le thème national, Mme KEITA Aminata Maïga a soutenu qu’il constituait une invite aux autorités régionales et aux populations à valoriser les spécificités de leurs localités et créer ainsi l’attraction des curieux.
Mme KEITA a salué l’ambition du département en charge du tourisme de promouvoir une diversification des destinations nationales pour un tourisme durable et responsable. Selon elle, cela est un « véritable défi que nous devons tous contribuer à relever ».
En guise de reconnaissance pour sa présence et pour son engagement de toujours en faveur de l’environnement, les populations de Woroni ont créé un bosquet villageois qui porte son nom. La première dame elle-même y a planté le premier pied arbre pour lancer le reboisement dudit bosquet.
La journée a pris fin par la visite des merveilleuses chutes de Woroni situées à 65 km de Sikasso. Ces deux chutes de Woroni constituent l’une des plus importantes de notre pays. Les eaux, qui tombent d’une hauteur de 15 à 20 m, coulent sur un lit de rochers et forment des bassins comme une piscine au pied des rochers.
Signalons que malgré la morosité qu’a connue les activités de tourisme ces dernières années, les chutes reçoivent toujours des visiteurs de nationalités diverses.

Par Christelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *