Promotion du vieillissement sain: ATSR lance le débat

4

Hier mercredi, la salle de conférence de la Maison des ainés a abrité une conférence-débat sur le vieillissement saint. Ladite conférence, qui s’inscrivait dans le cadre des activités de la 22ème édition du mois de Solidarité et de la lutte contre l’exclusion, a été organisée par l’association des travailleurs sociaux à la retraite (ATSR).

La cérémonie d’ouverture était présidée par Mme Kouyaté Fanta Kamissoko, conseiller technique du ministère de la Solidarité et de l’action humaine, en présence de M. Maharafa Traoré ancien ministre de la Justice et M. Ousmane Guindo, président de l’association des travailleurs sociaux à la retrait.
Sensibiliser l’opinion sur un vieillissement sain, tel était l’objectif de cette conférence-débats qui a aussi enregistré la présence des personnes âgées qui avaient accordé un intérêt particulier à cette activité. Au menu de ce rendez-vous, l’état des lieux des actions politiques pour la promotion des personnes âgées, le vieillissement physiologique, pathologique et la nutrition des personnes âgées étaient des thèmes qui ont suscité des débats passionnants.
Selon l’ancien ministre, le vieillissement sain interpelle tout un chacun. Car selon lui, un vieillissement en bonne santé est un retour de l’investissement puisque ça permet aux personnes âgées de ‘’contribuer aux efforts de développement dans leur communauté’’. Le concept aide aussi les personnes âgées à devenir utiles et aussi à apporter tous ce qui est de bien à la communauté», a-t-il expliqué.
Selon le M. Guindo, conférencier, le gouvernement a fait des efforts pour le bien être des personnes âgées ces dernières années. L’instauration de ce mois en est, selon lui, une parfaite illustration. Outre cet exploit, M. Guindo a adressé la gratitude des personnes âgées aux autorités pour la carte d’intensification des personnes âgées, qui les dispense des rangs interminables dans les services publics et privées. Il a aussi signalé la décentralisation des point de paiement des pensions et surtout une augmentation remarquable sur les pensions des fonctionnaires retraités et sur les pensions alimentaires aux ayant doits des fonctionnaires décédés. Cependant, l’arbre ne devant pas cacher la forêt, il a déploré le non accès des personnes âgés à certains services sociaux de base surtout dans les milieux ruraux. L’urbanisation galopante dans les grandes villes qui entravent la mobilité des personnes âgées et autres facteurs affectent aussi le quotidien des personnes âgées
Le Dr Maïmouna Drabo, conférencière, quant à elle, a relaté les processus de vieillissent et ses signes, les pathologies qui accompagnent et les conseils pour profiter de cette période, qui selon elle est capitale dans la vie de l’homme
Le Dr Mamadou Konaté a soutenu que le vieillissement était une période cruciale dans la santé de l’homme. Elle a, à cet effet, conseillé une alimentation saine et surtout une bonne condition d’hygiène pour éviter certaines maladies.
L’accès des personnes âgées aux services sociaux de base, des contraintes sur les paiements des impôts a été l’objet d’un débat houleux. La conférence a pris fins par des prières des personnes âgées pour le Mali.

Par Christelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *