Search
mercredi 25 mai 2022
  • :
  • :

Prorogation de la Transition: le soutien total de Dialakorodji

Les autorités coutumières et religieuses ainsi que les autres organisations de la société civile de la commune rurale de Dialakorodji (cercle de Kati), ont organisé, le samedi 16 octobre 2021, un grand meeting devant la mairie, pour apporter non seulement leur soutien aux autorités de la Transition mais aussi pour dénoncer le nouveau projet de réorganisation territoriale. Un projet de découpage qui fait disparaitre la commune de Dialakorodji au profit d’un quartier du futur ‘’1er arrondissement’’ de Bamako.

On y notait la présence de Gnamory SISSOKO, président de la commission d’organisation ; des trois chefs de villages de la commune de Dialakordji à savoir Gouantigui COULIBALY de N’teguedo Samassebougou ; Dramane Samakono COULIBALY de Dialakorodji-village ; de Molobaly NIARE, représentant du chef de village de N’teguedo NIARE.
Le meeting s’est déroulé en présence d’une délégation du Font uni pour la sauvegarde de l’intégrité du Mali (FUSI-Mali) ; Abdoul Aziz DIABATE, conseil communal de la jeunesse; de la représentante de la CAFO ; de Drissa DIARRA, président de LIMAMA; des représentants des Églises Catholique et protestante ainsi que des chef-secteurs de Dialakorodji.
Sur les pancartes, on pouvait lire : « Vive la 9ème commune de Bamako » ; « Non à la réorganisation territoriale sans diagnostic villageois » ; « Oui à l’avènement de Mali-Kura » ; « Dialakorodji soutient la prorogation de la Transition » ; « Vive le Colonel Assimi GOITA et son Premier ministre Choguel Kokalla MAIGA ».
Dans son discours, Gnamory SISSOKO, a précisé que le meeting tournait autour de la prorogation du mandat de la Transition et la réorganisation territoriale qui sépare les frères de lait à Dialakorodji.
S’agissant du soutien à la Transition, le Président de la Commission d’organisation a déclaré que la situation sociopolitique du pays exigeait de tous (population, société civile, formations politiques, ONG…) un regain de patriotisme et d’union sacrée autour du Président Assimi GOITA et son Premier ministre Choguel Kokalla MAIGA. Il a appelé à une redéfinition du paysage politique face aux soubresauts extérieurs et intérieurs du moment.
Par ailleurs, Gnamory SISSOKO, au nom du collectif des villages de la commune rurale de Dialakorodji, a affirmé aux autorités de la Transition le ‘’soutien total’’ et ‘’assidu’’ de la population.
Cependant, il a condamné sans reverse les menaces, les intimidations, les propos désobligeants tenus par certains sur le plan national et international.
Concernant la réorganisation territoriale, le président Gnamory SISSOKO a rappelé que l’historique et la géographie des villages de la commune rurale de Dialakorodji ne les permettent pas à la division. Il a informé que les chefs de villages ainsi que les habitants ne sont pas favorables à une quelconque séparation de Dialakorodji. Car, selon lui, N’teguedo Siracoro NIARE, Dialakorodji et N’teguedo Samassébougou sont les mêmes poumons d’un seul corps.
« Nous sollicitons l’érection des communes de Dialakorodji, Safo et Sangarébougou en une commune urbaine du district voire en Arrondissement de Bamako) et non des quartiers. Cela, conformément au schéma directeur des trois (3) Communes déjà existant », a-t-il plaidé.
Enfin, la foule s’est dirigée vers la mairie pour remettre le Mémorandum au maire Oumar GUINDO afin qu’il puisse le remettre à qui de droit. Arrivée à la mairie, de manière humble, le maire GUINDO est sorti de son bureau pour prendre le document des mains du doyen Dramane Samakono COULIBALY, au nom des chefs de villages de la commune rurale de Dialakorodji.

Par SABA BALLO




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *