Search
dimanche 22 juillet 2018
  • :
  • :

Protection des ressources naturelles et cadre de vie: Keita Aida M’Bo échange avec ses services à Ségou

En vue de s’enquérir des préoccupations de ses services rattachés, afin de trouver ensemble des solutions, le ministre de l’Environnement, de l’assainissement et du développement durable, KEITA Aida M’BO, était, le lundi 17 juillet dernier, à Ségou.

Outre Mme le ministre, la forte délégation ministérielle était composée du directeur national des Eaux et forêts, le Gal Mamadou GAKOU ; le directeur de l’Agence du bassin du fleuve Niger (ABFN), Abdourahamane TOURE ; le représentant du directeur national de la DNCPN et des cadres du département.
La délégation a été accueillie par les autorités administratives et communales de la ville. Une visite de courtoisie a été effectuée chez les notabilités traditionnelles et religieuses de la cité des Balanzans.
Aussi, Mme le ministre et sa délégation ont visité les locaux de la Direction régionale des Eaux et forêts, l’antenne régionale de l’Agence du bassin du fleuve Niger et la direction régionale de l’Assainissement, du contrôle des pollutions et des nuisances dans la ville de Ségou.
Dans la soirée, une rencontre d’échanges à bâton rompu s’est déroulée entre Mme le ministre et les cadres de ses services rattachés de la quatrième région, dans la salle de conférence de la Direction régionale des Eaux et forêts.
Après les mots introductifs du représentant du gouverneur et du maire de Ségou, le directeur régional des Eaux et forêts, Moussa Fodé SISSOKO, et le directeur régional de l’Assainissement, du contrôle des pollutions et des nuisances, Abdrahamane BAH, ont tour à tour présenté la situation des ressources forestières, fauniques, ainsi que l’état d’assainissement dans la région de Ségou.
Après avoir souligné les exploits et présenté les activités récentes réalisées par la direction régional des Eaux et forêts de Ségou, Moussa Fodé SISSOKO a affirmé que l’état des locaux des différents cantonnements de la région laisse à désirer et que les structures régionales font face à un manque de véhicules, de matériels informatiques, de personnel, d’armes perfectionnées…
Une autre préoccupation soulevée par les agents des Eaux et forêts est relative à la coupe abusive du bois à Ségou qui est déjà à la porte du désert.
Les agents ont déploré la coupe des brindilles de bois qui est de nature à éliminer complètement plusieurs espèces d’arbres dans la région.
Pour compenser le déficit, ils ont proposé de renforcer les actions de reboisement avec l’appui du département et des autres partenaires comme les collectivités territoriales.
Pour sa part, le directeur régional de l’Assainissement, du contrôle des pollutions et des nuisances, Abdrahamane BAH, a affirmé que leur service fait face à l’insuffisance de logistique ; aux défis de renforcement des capacités des agents, du manque de moyens pour l’analyse et le suivi des projets, de renforcement de la collaboration avec les collectivités territoriales, de décaissement pour la concrétisation des projets…
Il a mis l’accent sur les difficultés que le service rencontre auprès de certaines usines qui versent leurs déchets dans le fleuve ou dans la nature à l’air libre.
Par ailleurs, les agents de l’assainissement ont déploré la lourdeur des procédures administratives qui occasionne des retards considérables dans l’exécution correcte de leur mission.
Dans le même ordre d’idée, les agents de l’assainissement et le maire de Ségou ont tous signalé le manque de dépôt de transit des déchets solides pour la ville, car déplorent-ils, tous les sites consacrés à cet effet ont par la suite été assujettis.
Dans un autre registre, ils ont exprimé la nécessité d’entreprendre des formations pour permettre à la jeune génération d’acquérir certaines compétences auprès des vieux qui sont à la porte de la retraite.
A l’issue des préoccupations soulevées par les responsables des services régionaux, le ministre et les directeurs nationaux qui l’accompagnaient ont apporté des éléments de réponses.
Mme le ministre a rassuré que des réflexions seront menées autour de chacune des préoccupations soulevées et que des recommandations seront formulées en vue de trouver des solutions
KEITA Aida M’BO et les directeurs nationaux ont appelé les directeurs régionaux à accomplir leurs missions dans le respect des textes pour faire arrêter certains fléaux comme la déforestation et la pollution de l’environnement.
Pour ce faire, les cadres locaux ont été édifiés sur des approches plus pédagogiques en matière de communication et d’information autour de leurs missions.
Enfin, Mme le ministre de l’Environnement, de l’assainissement et du développement durable a rappelé les mesures colossales que son département est en train de mettre en place en termes de recrutement, de formation, d’équipements pour adapter les capacités aux besoins de l’heure.
Elle a invité les cadres des différents services à proposer des ébauches de solutions aux problèmes soulevés. Tout en les exhortant à se sentir concerner par tous les problèmes qui se posent et à s’engager dans la recherche de solutions.

PAR MODIBO KONE
ENVOYE SPECIAL




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *