Search
samedi 24 août 2019
  • :
  • :

Quinzaine de l’environnement: faire du civisme environnemental une réalité

Le Premier ministre Boubou CISSE a présidé, le lundi 10 juin, le lancement officiel de la 20e édition de la quinzaine de l’environnement. La cérémonie s’est déroulée sur l’esplanade du fleuve Niger dans la cour du Palais de la culture, en présence de plusieurs membres du Gouvernement, des partenaires du Mali et des acteurs intervenant dans la protection de l’environnement.

Cette 20e édition de la quinzaine est marquée par deux thèmes majeurs. Il s’agit de : ‘’la pollution de l’air’’, pour la journée mondiale de l’Environnement célébrée le 5 juin et ‘’25 ans cultivons l’avenir ensemble’’ pour la journée internationale de lutte contre la désertification qui aura lieu le 17 juin.

La quinzaine de l’environnement a pour objectif de développer un cadre de partenariat environnemental avec toutes les catégories d’acteurs pour un changement de comportement positif en vue de la durabilité du patrimoine commun. Elle est l’occasion de mettre en exergue les défis environnementaux et partager les préoccupations environnementales avec les populations à la base ; de susciter un débat sur la désertification, l’érosion, la diversité biologique, l’insalubrité, le contrôle des pollutions et le réchauffement de la planète, la gestion durable des terres, la gestion intégrée des ressources en eau ; de bâtir un partenariat fécond pour la protection de l’environnement et l’amélioration du cadre de vie avec toutes les parties prenantes ; de contribuer à inverser les tendances de dégradation des ressources naturelles et du cadre de vie par l’adoption de comportements responsables dans une perspective de développement durable ; d’amener les parties prenantes à adhérer et à s’investir à la cause environnementale ; à susciter, impulser et optimiser le changement de comportement.

Le ministre de l’Environnement, de l’assainissement et du développement durable, Housséini Amion GUINDO, a affirmé qu’au-delà de la quinzaine, l’ambition de son département est de pérenniser cette campagne de communication et de sensibilisation dans le seul but de faire du civisme environnemental une réalité. Selon lui, il s’agira pour le département de susciter le changement de comportement chez les populations, afin qu’elles s’approprient les questions d’environnement et d’assainissement.

Le ministre GUINDO a soutenu que les deux thèmes de cette édition interpellent sur les défis contemporains auxquels nous devons faire face.

« La pollution de l’air continue de représenter une menace importante pour la santé des populations. C’est véritablement  un tueur invisible qui peut toucher chacun d’entre nous, au cours de nos activités de tous les jours », a alerté le ministre de l’Environnement, de l’assainissement et du développement durable.

Il a profité de l’occasion pour évoquer la situation du fleuve Niger, la mère nourricière de notre pays. Le ministre a déploré que le fleuve Niger se meure progressivement sous nos yeux sous le coup du climat certes, mais aussi surtout à cause de nos folles aventures d’épanouissement individuel.

Il a également évoqué les questions d’assainissement, d’amélioration du cadre de vie de nos populations où la problématique des déchets plastiques constitue une préoccupation constante avec son corollaire de dégâts sur l’agriculture, le cheptel, les cours d’eau, la santé de nos populations.

PAR MODIBO KONE




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *