Search
dimanche 9 mai 2021
  • :
  • :

Un rabibochage à la soupe gouvernementale

Dans son communiqué N°18/CD/CMA/2020 relatif à la formation du nouveau gouvernement et à la participation de la Coordination des mouvements armés, il est massifié : ‘’la Coordination des Mouvements de l’Azawad salue la formation du gouvernement de transition et renouvelle sa confiance et son soutien au Président de la transition S.E.M Bah N’DAW, au Colonel Assimi Goïta Vice-Président de la transition ainsi qu’au Premier Ministre chef du gouvernement M. Moctar Ouane.

La CMA a noté avec satisfaction le bon déroulement des consultations entre elle et les autorités de la transition qui ont abouti à la formation du gouvernement et les félicite pour leur sens élevé de responsabilité.
Elle saisit l’occasion pour féliciter ses représentants pour leur brillante nomination et leur souhaite plein succès dans leurs nouvelles missions.
La CMA exhorte le nouveau Gouvernement à travailler d’arrache-pied pour la mise en œuvre diligente et intégrale de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali issu du processus d’Alger et à inscrire son action en faveur de l’unité, la stabilité et le développement à travers une refondation de l’État qui tienne compte des spécificités des composantes nationales’’.
Pourtant, c’est cette même CMA qui se livrait à un lynchage public du Comité National pour le Salut du Peuple (CNSP), à travers un communiqué dans lequel elle bavasse : ‘’la Coordination des Mouvements de l’Azawad consciente de l’importance de l’implication de tous les acteurs nationaux, prend acte des initiatives jusqu’ici prises par le CNSP, dont la réunion de prise de contact avec les mouvements signataires le Mardi 01/09/20.
Consciente de l’ampleur des enjeux qui ne sauraient être résolus par des prises de contact préliminaires, tient à faire une mise au point résumant sa vision du moment sur la tenue des concertations nationales et les autres aspects y afférents.
C’est partant de ce principe qu’elle avait demandé une rencontre de haut niveau plus structurée qui devrait jeter les jalons de la collaboration présente et future entre elle et tous les acteurs en charge de la mise en œuvre de la transition et de cerner d’un commun accord les points d’achoppement pour une sortie durable de crise, singulièrement les premières esquisses initiées sous forme de concertations nationales’’.
Ce dont est vraiment consciente madame conscience, c’est d’une invitation à la soupe populaire. Les militaires ont été un peu trop carrés, dans un premier temps, pour saisir ces subtilités qui ont toujours été le substrat naturel indispensable à une bonne intelligence avec la CMA. Maintenant que le mangement est assuré : ‘’la Coordination des Mouvements de l’Azawad salue la formation du gouvernement de transition et renouvelle sa confiance et son soutien au Président de la transition S.E.M Bah N’DAW, au Colonel Assimi Goita Vice-Président de la transition ainsi qu’au Premier Ministre chef du gouvernement M. Moctar Ouane’’. Et puis c’est tout.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *