Search
samedi 8 mai 2021
  • :
  • :

Ramadan: peut-on flirter pendant la journée ?

La relation du mari avec son épouse pendant la journée du Ramadhan est de la même nature que sa relation avec le manger et le boire. Il ne doit pas s’approcher de son épouse avec l’intention de satisfaire ses désirs.
Il a le droit de lui parler, de s’asseoir avec elle, de l’instruire et d’accomplir tout ce qui n’a aucun lien avec le rapport sexuel ou ses préliminaires.
Initialement il faut éviter tous les préliminaires du rapport sexuel comme le toucher, le baiser, l’étreinte et l’attouchement. Étant donné qu’Allah loue le jeûneur qui abandonne ce genre de tentations par soumission à Ses Ordres. Le Prophète (PSL) a rapporté qu’Allah dit : « toutes les bonnes œuvres du fils d’Adam sont démultipliées du simple au décuple, jusqu’à sept cents fois, dit Allâh — Exalté soit-Il —, sauf le jeûne, qui M’appartient et J’en octroie la rétribution ; (le serviteur) y abandonne son désir, sa nourriture et sa boisson pour Moi. « (Boukhari et Muslim)
Ces préliminaires n’ont pas le même degré de gravité:
Le plus grave pour le jeûneur est l’attouchement qui pourrait aboutir à l’annulation du jeûne par l’éjaculation. Ce qui serait une réfutation de l’objectif du jeûne. Il est formellement interdit que son sexe touche le sexe de sa femme même s’il n’y a pas d’éjaculation ou de pénétration.
Ce n’est pas cela l’attouchement que notre mère Aïcha a signifié lorsqu’elle a dit : «le Prophète, PSL, embrassait ses épouses et les caressait alors qu’il jeûnait, cependant qu’il était le plus apte parmi vous à contenir son désir sexuel.» Dans une autre version : « … mais Il était plus apte que quiconque à maîtriser son désir»

Les Oulémas – qui ont permis au jeûneur d’embrasser sa femme – ont exigé que ce dernier soit assuré de ne pas être incité à l’acte sexuel. S’il craint d’être incité à l’acte sexuel alors le baiser lui est formellement interdit.
D’ailleurs c’est un consensus des Oulémas.
Le Compagnon Abou Horeira a rapporté : « un homme a interrogé le Prophète ‘PSL) sur l’attouchement pour le jeûneur ? Alors Il le lui a permis. Puis un autre a demandé la même chose et il le lui a interdit. On a remarqué que celui à qui il a permis est un vieux, alors que celui à qui il a interdit est un jeune.» Abou Dawoud
S’il trouve du plaisir quand il embrasse sa femme pendant la journée du Ramadan et qu’il éjacule, alors son jeûne est annulé. C’est un consensus des Oulémas.
Il doit s’en acquitter un autre jour (après le Ramadan) et doit se repentir d’un repentir sincère à Allah le très Haut.
Cependant si c’est seulement le Madhye qui sort, alors les Oulémas ont deux avis différents : certains disent que cela annule son jeûne alors que d’autres disent le contraire.
Le plus prépondérant est que cela n’annule pas son jeûne mais il vaut mieux qu’il fasse un jeûne de rattrapage pour sortir de la discorde.
S’il n’éjacule pas quand il embrasse – ni sperme, ni madhye – alors il n’y a aucun mal et son jeûne est juste. Néanmoins par crainte que cela le pousserait à l’éjaculation ou à l’acte sexuel, il lui serait préférable de s’en éloigner.
C’est Allah soubaha wat’Allh qui sait mieux.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *