Search
jeudi 20 janvier 2022
  • :
  • :

Ras Bath a la conférence de la synergie sauvons le Mali: ‘‘confier la refondation de l’État aux militaires est une insulte à l’histoire du Mali’’

Mohamed Youssouf BATHILY, dit Ras Bath, a condamné ce mercredi dernier, le fait que des acteurs politiques, à travers les Assises nationales de la refondation, aient accepté de déléguer leurs prérogatives de la refondation de l’Etat aux militaires.

Le chroniqueur, Ras Bath était l’un des intervenants à la conférence de la Synergie Sauvons le Mali. En plus de déplorer la démarche des militaires, il s’en est pris aux acteurs politiques d’avoir tronqué les principes et valeurs démocratiques contre des strapontins.

« Confier la refondation de la nation aux militaires est une insulte à l’histoire du Mali et à l’intelligence. Les militaires sont des citoyens avec des vocations spécifiques dans la république. S’ils veulent faire de la politique qu’ils démissionnent de l’armée qu’ils ont librement choisis», a déclaré le porte-parole du CDR. Exprimant ainsi sa déception et son étonnement aux cadres maliens, en occurrence le président des Hautes personnalités pour les ANR, de s’être associés à une telle décision.
« Le message est attentatoire à la mémoire de mars 1991. Par ces assises, ils sont en train d’accord un mandat de 7 ans à la transition », a dénoncé le chroniqueur qui prévient que si cette situation passait, c’est pour encourager les coups d’Etat. «C’est regrettable», a-t-il critiqué.
Lors de la rencontre, Ras Bath, connu pour son discours agressif, a déclaré être déçu des responsables de l’Adema PASJ et du CNID, pour avoir été à la tête de la révolution contre le régime dictatorial de Moussa TRAORE en 1991 pour l’avènement de la démocratie.
Trente ans après, a-t-il déploré, ces mêmes partis ont tronqué des principes inaliénables de la démocratique contre des strapontins. Et cela, dit-il, en pactisant avec les militaires auteurs du coup d’Etat d’août 2020 et d’approuver la prorogation de la transition de 5 ans.
Le comble, ajoute Ras Bath, a été de les déléguer la refondation de la nation.
En plus de l’Adema PASJ, l’Union pour la démocratie et la république (URD) est l’autre formation politique importante à s’associer à ces assises.
Pour Ras Bath, cette participation de l’URD viole les convictions de son défunt président, Soumaïla CISSE, avec qui il a collaboré en 2018.
« Si Soumaïla CISSE était vivant, il n’allait jamais faire partir de cette rencontre. Ils (des responsables de l’URD) ont tué deux fois Soumaïla CISSE. L’URD, à travers ce document (les conclusions des ANR), a souillé la mémoire de Soumaïla CISSE basée sur le respect de la démocratie, le respect de la loi… », a sermonné Mohamed Youssouf BATHILY.

PAR SIKOU BAH




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *