Réalisation de la Vision Mali vert: la Sonatam plante 2500 pieds d’arbres

2500 pieds d’arbres d’un coût de 8 millions de FCFA, c’est la réponse de la Société nationale de tabac et allumettes du Mali (SONATAM) à l’appel du gouvernement pour la réalisation de la Vision Mali vert. Cette journée de reboisement de la SONATAM a eu lieu, le vendredi 19 août, à Sotuba.

C’était sous la présidence du ministre de l’Environnement, de l’assainissement et du développement durable, KEITA Aida MBO ; de celui du Développement industriel, Mohamed Ali Ag IBRAHIM ; des responsables de la SONATAM et des responsables des services des Eaux et forêts.
Le représentant du Coordinateur des chefs de quartier et du maire de la Commune I ont salué la SONATAM pour cette initiative qui est devenue une tradition depuis des années maintenant. Aussi, ont-ils rassuré, quant à l’accompagnement de la population pour l’entretien des plants.
Selon le ministre de l’Environnement, de l’assainissement et du développement durable, KEITA Aïda MBO, cette initiative de la SONATM s’inscrit dans le cadre de la campagne nationale de reboisement, présidée par le Premier ministre, Modibo KEITA, qui a lancé, lors de la journée, un appel citoyen à tous les Maliens pour leur contribution à la campagne de reboisement.
« Nous félicitons la SONATAM qui n’est pas à sa première édition et nous sollicitons tous les Maliens à aller dans ce sens. Il est bien de planter des arbres ; mais il est aussi important de les surveiller et les entretenir, car nous avons besoin d’un Mali vert, un Mali qui peut apporter beaucoup au niveau national et international », a fait savoir le ministre de tutelle.
Quant à son homologue du Développement industriel, Mohamed Ali Ag IBRAHIM, il a noté que cette œuvre de la SONATAM cadre parfaitement avec la vision du Président IBK.
Selon lui, ce reboisement est un élément de réponse à l’appel du gouvernement pour un Mali vert.
« Je félicite la SONATAM pour cet investissement en vue de contribuer à la réalisation de la vision Mali vert. Je lance un appel à toutes les unités industrielles à faire pareil. Par ce fait, la SONATAM est incontestablement une unité industrielle citoyenne. Nous veillerons à ce que toutes les unités industrielles relevant de notre département soient respectueuses de l’environnement pour s’inscrire dans un développement durable », a affirmé le ministre du Développement industriel.
Pour sa part, le directeur régional des Eaux et forêts du District de Bamako, le commandant Ousmane SIDIBE, a rappelé que les reboisements de la SONATAM font parties de leurs activités les mieux reçues. Pour preuve: il a précisé que l’année dernière les arbres plantés par la SONATM ont reçu à 93%.
Selon le commandant Ousmane SIDIBE, en matière de reboisement, il n y a pas une société qui fait mieux que la SONATAM.
« Le reboisement est une action citoyenne qui doit intéresser tout le monde. Chaque année, c’est la SONATAM qui vient en nous pour dire qu’elle veut contribuer au développement du pays. Chaque année, cette société nous aide à réussir notre campagne de reboisement. Parfois elle va même au-delà de nos attentes. Souvent les gens plantent les arbres et ensuite ils tournent le dos, tel n’est pas le cas de la SONATAM, car elle fait le reboisement sécurisé et c’est à cela qu’on doit aller maintenant. L’espace où les arbres viennent d’être plantés est entouré avec des fils barbelés. Aussi, la société met en place un mécanisme de suivi et d’entretien», a salué le commandant Ousmane SIDIBE.
Il a justifié le choix de la ville de Bamako pour cette plantation par le fait que l’atmosphère de la capitale est en train d’être polluée et qu’il faut des espaces pour séquestrer les gaz à effet de serre.
Pour lui, planter des arbres à Bamako est une façon de faire face aux effets du changement climatique et donner un cadre de vie agréable à la capitale.
Avant de se rendre sur le site du reboisement, le ministre du Développement industriel s’est entretenu avec le directeur général de la société, Youssouf TRAORE et sa présidente du Conseil d’administration, Mariam Kaidama CISSE, avant de visiter les installations de l’usine et la chaine de production.
La SONATAM est une société d’économie mixte où l’Etat est le premier actionnaire avec 38% des actions.
Le ministre Ag IBRAHIM a rappelé que cette visite lui a permis de découvrir que la SONATAM est conforme aux normes internationales et fait un travail excellent. Il a révélé que depuis 18 ans, pour une première fois la SONATAM va procéder à un partage de dividende. De même, depuis 2 ans, dans son engagement à lutter contre la fraude, la Société a pu renflouer les caisses de l’Etat d’un montant estimé à 30 milliards de FCFA en 2014 et 40 milliards en 2015. Enfin, il a annoncé que les perspectives de la SONATAM pour cette année sont d’un montant d’investissement d’environ 10 milliards qui permettront de créer 400 emplois.

PAR MODIBO KONE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *