Réconciliation, résolutions des conflits et droits humains: l’USAID contribue pour 3,7 milliards de FCFA

8

C’est par la signature d’un avenant à l’accord de subvention que le gouvernement des Etats-Unis, à travers l’Agence américaine pour le développement (USAID) apporte ainsi une contribution de plus de 3 milliards de FCFA pour aider le Mali dans sa lutte contre l’extrémisme violent et pour le renforcement de la justice et de l’Etat de droit.

Les documents ont été paraphés, côté malien, par le ministre des Affaires étrangères, de la coopération internationale et de l’intégration africaine, Abdoulaye DIOP, et du côté américain, par l’Ambassadeur des USA au Mali, Paul Folmsbee, et le Directeur de l’USAID Mali, Daniel Moore.
La cérémonie a enregistré la participation du ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux ; des Secrétaires généraux des ministères de la Réconciliation nationale ainsi que celui de la Sécurité intérieure et de la Protection civile
D’un montant total de 6,43 millions de dollars, soit 3, 215 milliards de FCFA, cette subvention vise à aider le Mali au renforcement de la justice en offrant une assistance pour la mise en œuvre du « Programme d’urgence pour le renforcement du système judiciaire et la mise en œuvre de l’Accord d’Alger ».
Cet appui, qui rentre dans le cadre de l’initiative du Président Obama « Security and Governance Initiative-SGI», dans les secteurs de la gouvernance et de la sécurité, se focalise essentiellement sur l’amélioration de la gestion des ressources humaines en adoptant une approche basée sur la gestion des effectifs des services centraux de la Justice et des Cours et Tribunaux, et aussi sur la lutte contre le plus grand défi de la gouvernance qu’est la corruption.
Au-delà du secteur de la justice, cette subvention appuie aussi le gouvernement dans l’élaboration de sa stratégie nationale de lutte contre l’extrémisme violent.
Elle assistera l’Etat malien à assurer le retour de l’administration dans la région de Kidal et à reconstituer le tissu social et prendre en charge les besoins immédiats des populations de Kidal.
Enfin, cette contribution aidera notre pays dans ses efforts de prise en compte des besoins spécifiques des personnes vivant avec des handicaps.
Le Mali est un pays de solidarité et de justice sociale ; le gouvernement des États-Unis entend appuyer les autorités dans ce sens surtout en ce mois d’octobre, mois dédié à la solidarité et à la lutte contre l’exclusion.
L’Ambassadeur des USA au Mali, Paul Folmsbee, qui souligne l’importance de la mise en œuvre complète de l’Accord de paix, a réaffirmé l’amitié et le partenariat de son pays envers le Mali.
Si les Etats-Unis restent prêts et engagés en tant qu’un véritable ami et un partenaire pour soutenir toutes les parties engagées pour la paix, le diplomate américain a invité toutes les parties à honorer leurs obligations.
Pour sa part, le ministre des Affaires étrangères, de la coopération internationale et de l’intégration africaine, au nom du gouvernement, a apprécié à sa juste valeur, cette importante contribution des Etats-Unis dans des domaines aussi importants que sont le renforcement de l’Etat de droit à travers l’initiative du Président Obama, la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent et l’appui aux personnes vivant avec des handicaps au Mali. Il a donné l’assurance que le gouvernement mettra tout en œuvre pour une exécution correcte et diligente de cette contribution.

Par Mohamed D. DIAWARA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *