Search
mardi 1 décembre 2020
  • :
  • :

Reconnaissance de mérite: Chérif Madani Haidara fait officier de l’ordre de l’Étalon au Burkina Faso !

Les plus hautes autorités du Burkina Faso viennent de décerner une distinction honorifique au Chérif Ousmane Cherif Madani Haidara, non moins président du Haut conseil islamique du Mali, à l’issue d’une cérémonie de prières, à Bobo Dioulasso, pour la paix et la cohésion sociale au Burkina Faso.

Cette médaille a fait l’objet d’un dîner organisé par le bureau du Haut conseil islamique de la commune I du district, ce 08 février 2020, à la résidence chérifienne, a Sebenicoro. À cette cérémonie de dînatoire, plusieurs personnalités ont pris part, dont Ibrahim Kontao, vice-président du HCI ; MahamadouCissé, président du bureau du Haut conseil islamique de la commune I ; l’Imam KonkèKallé de la Grande mosquée de Bamako ; Moussa Diallo, représentant du groupement leader spirituel ; KadiatouTogola, etc. On y notait également la présence de l’ambassadeur du Burkina Faso au Mali, représentant du président burkinabè ; du représentant de l’Église protestante ; du représentant du Premier ministre ; du récipiendaire lui-même et de nombreux sympathisants.

Féliciter le peuple burkinabè pour cette distinction au Cherifétait l’objectif principal de cette cérémonie dînatoire, selon ses initiateurs.

Dans son intervention, l’ambassadeur du Burkina Faso au Mali, a fait savoir que les plus hautes autorités du pays des hommes intègres ont décidé de décerner, le 24 janvier 2020, une distinction honorifique à Ousmane Cherif Madani Haidara, lors sa visite à Bobo Dioulasso, sur invitation de Mme Hadja Fatoumata Ouattara Sanou, ministre de l’Économie numérique et des Postes du Burkina Faso. Ensuite, le diplomate burkinabè a informé que cette médaille a été décernée au récipiendaire par le ministre d’État, ministre de l’Administration territoriale et la Cohésion sociale au cours d’une cérémonie empreinte de solennité. Le représentant du président burkinabè, M. l’ambassadeur a précisé qu’il y a trois catégories de distinction honorifique : les ordres nationaux, les ordres spécifiques et les médailles commémoratives. En outre, le diplomate a expliqué que les ordres nationaux sont aussi composés de deux entités. Il ya l’ordre de l’étalon et l’ordre du mérite burkinabè. Il a détaillé que l’ordre de l’étalon est la distinction honorifique, la plus élevée au Burkina Faso qui récompense le mérite personnel et les services éminents civils ou militaires rendus à la nation.

Selon le diplomate burkinabè, tout citoyen burkinabè peut être admis dans l’ordre. Quant aux étrangers, poursuit-il,ils y sont admis à titre exceptionnel.

Pour sa part, Thierno Oumar Hass Diallo, ministre des Affaires religieuses et du Culte a rappelé que cette médaille au président du Haut conseil islamique, Haïdara, s’ajoute à d’autres qui lui ont été décernés par le Président IBK, il a ya trois ans.

Parce que selon le ministre Diallo, IBK savait qu’un jour, les leaders religieux auraient un rôle important dans la consolidation de la cohésion sociale et de la paix au Mali. Raison pour laquelle, IBK a pris l’initiative sur lui de décerner à ce leader spirituel, la médaille de chevalier de l’ordre national du Mali.

‘’Le Burkina Faso et le Mali sont des ventricules d’un même cœur qui battent au même rythme’’, a-t-il indiqué.

De son côté, Ibrahim Kontao, vice-président du HCI, au nom du peuple malien, a remercié, le président du Burkina Faso ainsi que le peuple burkinabè pour cette marque de considération à son président, Ousmane Madani Haidara. M. Kontao a fait savoir que cette distinction est dédiée à tous les leaders religieux du Mali et du Burkina Faso.

Par SABA  BALLO




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *