Search
jeudi 15 novembre 2018
  • :
  • :

Reconnaissance et soutien à IBK: « Koulikoro ko i ni tiè; Kalfa an nye minè »

Depuis le lancement de la campagne présidentielle, le 7 juillet dernier, pour sa première sortie hors de Bamako, le Président Ibrahim Boubacar KEITA a porté son choix sur Banamba, Touba et Koulikoro où il est allé demander des bénédictions pour lui et pour le pays qui aborde une élection présidentielle qu’il souhaite apaisée.

A Banamba, dans la région de Koulikoro, le Président Ibrahim Boubacar KEITA a rencontré les notabilités à qui il a demandé des prières pour la paix dans le pays, pour des élections apaisées. C’était à la mosquée de la ville. Les hôtes ont fait la lecture de la Fatwa, souhaitant le meilleur pour le pays.
Après Banamba, le Président IBK, candidat à sa propre succession, et sa suite ont mis le cap sur Touba où les mêmes bénédictions ont été formulées pour le Président de la République et pour le pays.
La boucle de la boucle de ce périple présidentielle a été marquée par la visite de courtoisie aux notabilités de Koulikoro. Le Chef de l’Etat et sa délégation ont été reçus, chez lui, par le porte-parole des chefs de quartiers de la capitale du Méguétan. Au nombre de 11, ils ont tous répondu présents. A ces autorités traditionnelles se sont joints les imams, les représentants des associations, dont le réseau des communicateurs traditionnels (RECOTRAD), les représentantes des femmes ainsi que ceux des jeunes.
Au nom des 11 chefs de quartiers et de l’ensemble de la population de Koulikoro, Djibril DIARRA a souhaité la bienvenue au Président IBK. Très ému, M. DIARRA a dit : « c’est mon fils ; je l’ai mis, à l’école. C’est une chance de recevoir le Président Ibrahim Boubacar KEITA à Koulikoro. IBK, le grand ; IBK, le père de la Nation, mais le fils du pays. Les Bambaras ne trahissent pas. Nous ne savons pas trahir et nous n’allons pas trahir. IBK est venu à Koulikoro pour se faire plaisir, mais c’est nous qui avons pris du plaisir ».
Le porte-parole des chefs de quartiers a également fait porter un message par le coordinateur régional des communicateurs traditionnels de Koulikoro qui a introduit ses propos en rappelant que toute bonne action mérite reconnaissance. Se laissant aller, il a fait savoir que la population de Koulikoro est heureuse. La preuve, de l’indépendance à maintenant, c’est la première fois que Koulikoro reçoit en même temps le Président de la République et celui de l’Assemblée nationale.
Pa ailleurs, à la suite du décès du chef de village, frère aîné de Djibril DIARRA, le chef de l’État a tenu à prendre personnellement part à la cérémonie de levée du corps.
De même, lorsque l’Imam Bassidiki KANE est décédé, il était présent à Koulikoro, à la tête d’une forte délégation gouvernementale, pour prendre part à la cérémonie funèbre.
D’autre part, sur le plan du développement des infrastructures, Koulikoro et Ségou et Koulikoro et Niono sont aujourd’hui reliés. L’excellente qualité de la route Koulikoro-Bamako a permis un gain énorme de temps par la facilitation de la mobilité.
Autre témoignage du Coordinateur des chefs de quartiers, les larmes d’émotion de la population de Banamba, suite à l’électrification de la ville.
Ce qui lui a fait dire que « Koulikoro est redevable vis-à-vis du Président IBK, non le contraire ». Et d’ajouter « IBK, Koulikoro ko i ni tiè ; kalfa an nye a minè » (Ndlr : en langue nationale bamanan kan : Koulikoro vous dit merci ; Koulikoro promet de vous soutenir).
En réponse aux préoccupations du Président IBK, le communicateur traditionnel a fait savoir que le vendredi dernier une séance de prière collective a été organisée à la Mosquée pour la stabilité, la paix, la prospérité du pays, la bonne santé des Maliens.
Nonobstant le caractère quasi privé de sa visite, le Président IBK, à l’instar des précédentes localités visitées, a eu droit à son bain de foule spontané au sortir du domicile du Coordinateur des chefs de quartiers.

Par Bertin DAKOUO
Envoyé spécial




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *