Search
jeudi 22 juin 2017
  • :
  • :

Reconstruction du mali : les entreprises françaises en premiere ligne

La sortie de crise rimant avec la reprise du business, une vingtaine d’entreprises françaises ont fait, du 14 au 16 octobre courant, le déplacement à Bamako pour tâter le terrain. Ces entreprises étaient accompagnées par UBIFRANCE, l’Agence française pour le développement international des entreprises, dont le patron et non moins député du Puy-de-Dôme, M. Jean-Paul  BACQUET, a été reçu en audience hier par SEM le Président de la République.

Le parlementaire et homme d’affaires français a échangé avec le Chef de l’Etat sur les potentialités qu’offre le Mali en terme d’investissements dans les différents secteurs de développement.

Dans une atmosphère très détendue, les deux personnalités, entourées de leurs proches collaborateurs, ont évoqué les énormes potentialités économiques qu’offre le Mali qui se reconstruit petit à petit après la grave crise institutionnelle et sécuritaire qu’il a connue entre 2012 et 2013.

A son interlocuteur, le Président IBK a réaffirmé son attachement aux liens privilégiés qui unissent le Mali et la France. En outre, il a chaleureusement remercié son hôte pour l’intérêt personnel qu’il porte au Mali et aux efforts de ses dirigeants pour relancer la machine économique.

Les deux personnalités se sont réjouies de leurs convergences de vue en matière de relance de l’économie malienne. En fin connaisseur des questions économiques, M. Jean-Paul BACQUET a salué les efforts des autorités maliennes dans un contexte post-crise particulièrement délicat.

L’homme d’affaires français a encouragé le Chef de l’Etat à poursuivre ses efforts louables pour le redémarrage de la machine économique d’une part, et la consolidation de la stabilité et de la paix d’autre part.

Evoquant l’intérêt des investisseurs français pour le Mali, le député du Puy-de-Dôme a indiqué que sa présence au Mali visait à prendre les bons contacts pour une participation de qualité des entreprises françaises au développement économique du Mali.

Il s’est dit confiant quant à sa capacité de créer des liens solides de partenariat entre les entreprises françaises et maliennes.

Autant de détermination et de bonnes perspectives que le Président de la République a saluées, convaincu qu’il est que l’Etat et les opérateurs économiques maliens sauront saisir ces opportunités de partenariat.

Ibrahim Boubacar KEITA va plus loin. Il estime qu’il est aujourd’hui indispensable que les entreprises étrangères investissent au Mali pour mettre en valeur toutes les potentialités et opportunités, à savoir les infrastructures à construire, les richesses naturelles à exploiter, et surtout faire en sorte que la plus-value se fasse non plus à l’extérieur, mais dans le pays.

Jean-Paul BACQUET a promis de revenir bientôt avec des projets concrets.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *