Search
jeudi 18 août 2022
  • :
  • :

Réduction du train de vie de l’État: les mesures prises par la transition

L’axe 2 du Plan d’action du gouvernement porte sur la Promotion de la bonne gouvernance. Parmi les priorités retenues au niveau de cet axe, il y a la rationalisation des dépenses publiques à travers la réduction du train de vie de l’État. Dans ce domaine, la transition est dans la dynamique d’engager des actions concrètes. Dans une lettre adressée aux ordonnateurs principaux des dépenses du budget d’État, au secrétaire général de la présidence de la République, au directeur de cabinet du Premier ministre, aux présidents des institutions de la République et aux présidents des autorités administratives, le ministre de l’Économie et des finances les engage dans la mise en œuvre des actions de rationalisation des missions à l’étranger et la réduction des dépenses publiques de l’État.

En effet, la dépense publique représente plus de 20 % du PIB de notre pays, chiffre très élevé qui explique en partie notre forte dépendance vis-à-vis de l’aide extérieure.  C’est pourquoi il est établi qu’il n’y aura pas de redressement du pays sans un effort considérable de rationalisation du train de vie de l’État.

Dans cette perspective, le Plan d’action du gouvernement envisage de mettre en œuvre les actions prioritaires suivantes :  opérationnalisation de la facture normalisée et sécurisée ; bancarisation des salaires des agents des forces de défense et de sécurité ; mise en place d’un système de rapportage de suivi technique et financier des ressources transférées aux collectivités territoriales ; poursuite de la mise en place du compte unique du trésor au niveau des établissements publics ; poursuite de la dématérialisation de la passation des marchés publics ;   rationalisation de la gestion du parc auto de l’État.

Dans le cadre de la mise en œuvre des actions « 4-2-2 Rationalisation des missions à l’étranger » et « 4-2-5 Réduction des dépenses publiques de l’État » du PAG 2021-2022, le ministre de l’Économie et des finances a annoncé qu’au titre de la rationalisation des missions à l’étranger il sera procédé à une réduction de l’ordre de 30%, conformément à la cible de l’indicateur 4- 2-2-1 du PAG 2021-2022, du montant des crédits budgétaires affectés aux missions à l’extérieur, excepté ceux inscrits dans le budget du ministère en charge des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale.

A cet effet, souligne le ministre SANOU, des dispositions seront prises pour mettre en réserve dans le système d’information PRED, 30% du montant des crédits budgétaires de 2022 inscrits sur les lignes affectées aux missions à l’étranger.

Au titre de la réduction de certaines dépenses publiques de l’État, informe-t-il, il sera observé l’interdiction d’achat des cartes téléphoniques prépayées. A ce titre, les services de la Direction Nationale du Contrôle Financier veilleront à l’invalidation de tout engagement des dépenses liées à l’achat des cartes téléphoniques prépayées sur les crédits inscrits dans les budgets des structures respectives.

Aussi, le patron de l’hôtel des finances prévient que toute acquisition de véhicules fera l’objet d’une autorisation préalable de son ministère, à l’exception des véhicules militaires, sécuritaires et utilitaires. Dans ce cadre, les demandes d’autorisation devront lui parvenir par l’intermédiaire des ordonnateurs principaux des dépenses du budget d’État, tout en précisant le modèle et la quantité des véhicules, le ou les bénéficiaire(s), l’objet d’utilisation, le coût d’acquisition et l’imputation budgétaire.

Il a invité ses collègues à faire prendre des dispositions par leurs services financiers, les Établissements Publics Nationaux relevant de leurs départements respectifs et les Gouverneurs des Régions en vue du respect scrupuleux des mesures budgétaires susmentionnées.

Le ministre de l’Économie et des finances s’est dit convaincu que l’application desdites mesures permettra de dégager de l’espace budgétaire pour le financement des actions publiques allant dans le sens du bien-être des populations.

PAR MODIBO KONÉ




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *