Search
mercredi 16 octobre 2019
  • :
  • :

Réforme du Secteur de la Sécurité: le DCAF édifie les hommes de médias

Le Centre de Genève pour la gouvernance démocratique des forces armées (DCAF), en collaboration avec le Commissariat à la réforme du secteur de la sécurité (CRSS), a organisé, ce mardi 6 août 2019, une rencontre d’échanges avec les hommes de média sur le rôle des acteurs médiatiques dans la mise en œuvre de la Réforme du secteur de la sécurité au Mali (RSS).

Cette rencontre, qui s’inscrit dans le cadre du renforcement de la Synergie d’action entre les acteurs de la RSS au Mali avait pour but également de nouer un partenariat avec un réseau de médias afin de fournir une large gamme de services, d’informer la population sur le processus de la RSS.

La cérémonie d’ouverture de cette rencontre était présidée par l’Inspecteur Général de Police, Ibrahim DIALLO, Commissaire au commissariat à la Réforme du Secteur de la Sécurité. Il avait à ses côtés, Christian KODIA, coordinateur résident, et Boubacar THERA, coordinateur de programme.

Cette rencontre, qui a regroupé près d’une vingtaine d’organes de presse, visait à élaborer une carte d’intervention des médias en matière RSS qui interagira avec la cadre d’intervention des organisations de la Société Civile et d’identifier les actions pertinentes susceptibles d’être soutenues par DCAF.

« L’initiative vise à développer une meilleure synergie entre DCAF et les acteurs médiatiques afin de faciliter l’appui et la coordination en matière de RSS, sous l’égide du commissariat à la Réforme du Secteur de la Sécurité », a affirmé Christian KODIA, coordinateur résident de DCAF.

« Le constat actuel est qu’il y’a un déphasage entre les perceptions des populations de la gestion de leur sécurité et les efforts déployés par l’État et les autres acteurs pour juguler la crise sécuritaire », a martelé Boubacar THERA, coordinateur de programme. Pour lui, ceci est la conséquence d’un déficit de communication et de sensibilisation envers les populations que le rencontre se propose de corriger.

Dans son intervention, l’inspecteur général de police, Ibrahim DIALLO, a indiqué que « la sécurité n’est pas seulement l’apanage des forces de l’ordre, mais aussi celui des institutions, du personnel.

L’objectif de cette rencontre, a-t-il fait savoir, était d’informer les participants sur ce que c’est que la réforme de la sécurité ? Quels en sont les objectifs ? Les acteurs ? Et où en sommes-nous aujourd’hui au Mali avec la réforme du secteur de la sécurité ?

Selon lui, l’information est capitale et fondamentale. Autant elle construit, elle peut aussi détruire. Parce qu’on n’a pas la bonne information, on peut donner une information qui peut nuire à l’objectif recherché. C’est la raison pour laquelle, a-t-il dit, ladite rencontre a été initiée pour faire évoluer les choses dans le bon sens.

«Il a participé à ce processus depuis ses premiers pas, jusqu’à ce jour, il nous accompagne. Donc, c’est dans ce cadre-là que nous avons organisé cette activité, non seulement pour informer sur le processus, mais également pour informer sur la présence de DCAF au Mali», a conclu le Commissaire DIALLO.

Depuis janvier 2017, le DCAF met en œuvre le projet «Renforcer la gouvernance du secteur de la sécurité au Mali» (2017-2020), financé par le Royaume des Pays-Bas.

Par Abdoulaye OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *