Search
dimanche 19 septembre 2021
  • :
  • :

Réformes politiques et institutionnelles: les membres du CNT en conclave

Le Conseil national de transition (CNT) tient du 10 au 11 août un atelier de formation à l’intention de ses membres sur les réformes politiques et institutionnelles en collaboration avec Mabendy consulting. L’objectif est de les préparer à ces réformes envisagées par les autorités. La cérémonie d’ouverture de cet atelier présidée par le 1er vice-président du CNT, Assarid Ag IMBARCAOUANE qui avait à ses côtés le président du Comité de pilotage du CNT, Nouhoum SARR, a eu lieu à l’hôtel de l’Amitié de Bamako.

Prennent part à cette rencontre de deux jours, les membres du Conseil national de la transition. Lors de ces journées, les débats porteront sur les réformes institutionnelles, électorales ; le découpage territorial ; le contexte politique de 1960 à nos jours…
Le Pr Mamadou SAMAKE, Daba DIAWARA et Ibrahima SANGHO sont les conférenciers.
A l’ouverture des travaux, le Président Nouhoum SARR a rappelé que l’objectif de cet atelier à l’aune des réformes institutionnelles et politiques est de mieux cerner les enjeux de la transition et de concilier avec pertinence un processus qui interroge la capacité des membres du CNT à être en phase avec les attentes légitimes du peuple malien aujourd’hui en débat.
« Cette initiative porteuse de sens et de vocations repose sur des principes d’exigence de transparence, de respect des normes pour faire aboutir le processus de transition », a ajouté M. SARR, avant d’insister que ces deux jours de travail constituent des perspectives prometteuses de leurs ambitions de faire de la transition le noyau des réformes de grande ampleur.
En effet, pour jeter les nouvelles bases du Mali Kura, les nouvelles autorités ont pris l’engagement de procéder à certaines réformes politiques et institutionnelles, suivant les recommandations des assises des concertations nationales.
« Nous vous exhortons, en mon nom personnel et celui de tous les autres, à jouer pleinement votre rôle d’acteurs majeurs de la transition, afin que cela se traduise de façon pragmatique dans les responsabilités qui vous sont dévolues au quotidien», a-t-il appelé.
Quant au 1er vice-président du CNT, il a indiqué qu’après l’adoption par les membres du Conseil National de la Transition du Plan d’Action du Gouvernement, il s’avérait nécessaire de se pencher sur les réformes prévues, notamment celles qui concernent la loi électorale ; la loi Organique fixant le nombre, les conditions d’éligibilité, le régime des inéligibilités et des incompatibilités, les conditions de remplacement des membres de l’Assemblée nationale en cas de vacance de siège, leurs indemnités ;et la loi portant la charte des partis politiques.
Au-delà de ces aspects, il a également souligné la nécessité de revoir la Constitution du 25 février 1992 qui a montré des lacunes après plus de deux décennies d’application. Aussi, il a justifié la pertinence de cette réforme constitutionnelle puisqu’elle doit intégrer des dispositions de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale.
« En 2012, le Mali a vécu une crise multidimensionnelle qui a engendré la signature de l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger. L’application de certains points de cet Accord exige une révision de la Constitution », a-t-il indiqué.
Assarid a déploré le faible engouement de la population lors des consultations électorales. Selon son constat, plus de la moitié des électeurs ne se mobilisent guère, pour exercer leur droit de vote au Mali. Ce qui porte un coup à l’ancrage de la démocratie dans notre pays, a-t-il indiqué.
« En interrogeant la participation de la population aux différentes élections, on constate que de 1992 à 2018, lors de la tenue des différentes élections présidentielles qui registrent les plus fortes participations, les taux n’ont jamais atteint les 50%, oscillant entre 21,62% en 1992 et 48,98% en 2013 », a-t-il affirmé.

PAR SIKOU BAH




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *