Search
mercredi 29 janvier 2020
  • :
  • :

Réhabilitation de la route Kati-Didiéni: le satisfécit du directeur national des routes

Dans le souci de répondre aux préoccupations des populations, le Directeur national des routes, Mamadou Naman KEITA, tient à l’œil les travaux de réhabilitation de la route Kati-Didiéni. Deux semaines après le début desdits travaux, une mission conduite par le directeur national des routes a parcouru le tronçon Kati-Nonsombougou pour constater de visu l’évolution et la qualité des travaux. La délégation était composée des cadres de la direction nationale des routes, de la société SOGEA SATOM chargée de l’exécution des travaux et du Bureau de contrôle CIRA.

De Kati à Nonsombougou, la délégation a fait plusieurs escales pour voir et écouter les explications des responsables de l’entreprise SATOM et du Bureau de contrôle CIRA. A Yélékébougou, une escale a été faite à la base vie de l’entreprise pour constater le niveau d’installation.
Le Chef de la mission de contrôle du projet de réhabilitation et de construction de la route Kati-Didiéni long de 150 Km, Youssouf BORE, a rassuré que l’entreprise est bien installée et prête pour les travaux. Il a témoigné de la bonne qualité des matériaux, tout en précisant que les travaux en cours sont des entretiens lourds. Cela, conformément au souhait des autorités qui ont voulu que la route soit carrossable. « Pour soulager les usagers, il faut d’abord faire un entretien. Les travaux d’entretien lourds consistent à faire un recyclage de la chaussée existante qui sera revêtue avec un bicouche sur tout le linéaire », a expliqué le responsable du bureau CIRA, Youssouf BORE.
Il noté que le rendement que le planning initial avait arrêté a été impacté par la saison des pluies, tout en rassurant qu’avec l’accalmie de la pluviométrie le rythme sera maintenu pour terminer les travaux à date indiquée.
Pour sa part, le Directeur national des routes, Mamadou Naman KEITA, a souligné que cette visite rentre dans le cadre des visites périodiques de supervision des projets par la direction nationale des routes. Il a indiqué que depuis le lancement, le 7 septembre dernier, les travaux évoluent normalement, malgré les contraintes liées aux péripéties de pluies. «La pluie ralentit souvent les rendements, car souvent on est obligé de reprendre des travaux déjà faits. Ce ne sont pas des incidents majeurs qui impactent trop l’évolution du projet qui se déroule dans un contexte de période hivernale », a rassuré M. KEITA.
Il a fait savoir que dans le souci de donner satisfaction aux populations dans les plus brefs délais, deux fronts ont été ouverts à Kati et à Nonsombougou. Des fronts qui sont également subdivisés en sous fronts. « C’est pour aller vite sur le projet au regard de l’attente extrêmement forte des populations à mettre la route à leur disposition. Les rendements journaliers sont atteints actuellement au moins à 80%. Le front de Kati est en train d’évoluer pour venir à Nonsombougou et le front de Nonsombougou évolue pour aller vers Kolokani », a-t-il expliqué.
Le Directeur national des routes a précisé que le revêtement fait à ce stade n’est pas celui de la route finie. Il a expliqué que c’est une première couche pour que lors de la réalisation des travaux qui dureront 30 mois, les usagers puissent évoluer tranquillement sur une route impeccable.
M. KEITA a rassuré qu’il n y a aucune inquiétude pour atteindre l’objectif fixé et rendre la route Kati-Didiéni parfaitement circulable dans une période de 6 mois. Déjà, sur le front de Kati, le recyclage, l’imprégnation et le bicouche ont été faits sur plusieurs kilomètres.
A l’issue de la visite, le Directeur national des routes s’est dit satisfait de l’état d’exécution des travaux tout en rassurant que le délai de 6 mois (Kati-Didiéni) sera respecté. Cela, en dépit des contraintes pluviométriques qui impactent le rendement journalier des travaux.

PAR MODIBO KONE




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *