Search
samedi 18 août 2018
  • :
  • :

Rencontre acteurs miniers et communautés à Kéniéba: Vers un cadre de partenariat bénéfique pour tous

Dans le souci de trouver une solution idoine aux insuffisances du secteur minier; de créer un véritable cadre de concertation ; et de consolider les relations de partenariat social durable et profitable pour toutes les parties prenantes, un atelier de haut niveau de concertation des acteurs et des communautés des zones minières se tiendra, du 14 au 16 avril à Kéniéba. Premier du genre dans notre pays, cet atelier sera animé par les responsables en charge du développement communautaire des différentes mines au Mali.

Ce grand rendez-vous des acteurs miniers et des communautés a pour objectif d’informer les différents acteurs et de renforcer les divers processus de dialogue constructif entre les parties prenantes.
Il se veut également une occasion d’échanges et de partages sur les nouvelles stratégies de développement des partenaires techniques et financiers qui œuvrent pour le développement communautaire dans les zones minières.
L’objectif global de cet atelier de trois jours est de renforcer le processus de dialogue entre les communautés riveraines et les entreprises minières en matière de développement local.
Aussi, ce grand rendez-vous sera un tremplin pour les acteurs miniers et les communautés locales de déterminer les modalités d’adaptation de la main d’œuvre locale aux besoins des sociétés minières ; d’arrêter des mécanismes d’adaptation des efforts des entreprises et du Gouvernement aux besoins prioritaires des communautés riveraines ; de définir un cadre adéquat d’utilisation des patentes versées aux entités locales ; d’établir le lien entre l’activité minière et le développement économique ; de déterminer un cadre de dialogue et d’échange francs entre les parties prenantes ; d’arrêter un schéma cohérent d’utilisation simultanée des terres pour l’activité minière et l’Agriculture ; de déterminer les modalités de compensation et de dédommagement pour les pertes ou dommages occasionnés par les activités minières ; et définir une stratégie de développement communautaire.
En effet, dans l’optique de mutualiser les initiatives locales ; de capitaliser les revenus générés par les mines ; ainsi que saisir les opportunités offertes par l’industrie extractive ; et booster le développement socioéconomique dans la zone minière de Kéniéba et environnant, le présent atelier se propose d’aborder différentes thématiques, notamment: le Plan de développement économique, social et culturel de Kéniéba ; l’engagement sociétal des compagnies minières et leur prise en compte harmonieuse dans le PDSEC ; le rôle des acteurs et les stratégies à mettre en place pour le développement durable de la zone minière de Kéniéba (Etat, collectivités territoriales, populations locales, sociétés minières, société civile, etc.) ; l’apport des PTF dans la mise en place de stratégies de développement communautaire.
Notons que le Mali, à l’instar de tous les autres pays mniers, fonde beaucoup d’espoir sur son industrie extractive. Le Mali compte aujourd’hui 10 mines aurifères en exploitation, réparties entre 3 zones minières (Kayes, Koulikoro et Sikasso).
En 2014, la valeur totale des exportations d’or a atteint 863 milliards de FCFA, soit plus de 70% des recettes d’exportation totale du pays, avec une contribution au Budget national de 254, 3 milliards de FCFA, soit 25% des recettes budgétaires hors emprunt et dons, et une contribution de 8% au PIB.

PAR MODIBO KONE




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *