Rencontre avec la jeunesse des régions du nord: le ministre Koita partage sa vision

5

Le ministre de la Jeunesse et de la construction citoyenne, Amadou KOITA s’est entretenu avec les responsables des associations de la jeunesse des régions Nord du Mali sur la situation politique, sécuritaire du pays et les missions de son département. C’était le jeudi dernier, au centre TUMAST, sis à Tokorobougou, en CV de Bamako.

Le président des jeunes du Mouvement arabe, Sidi Aly BAGNAN, a donné le ton de la rencontre par souhaiter la bienvenue au ministre KOITA et à sa délégation, au nom de ses concitoyens du Nord.
Aussi, a-t-il félicité le ministre pour sa nomination à ce poste qui est, tout à fait, bien méritée. Parce qu’elle couronne, à son avis, plusieurs années de lutte du ministre KOITA pour avoir été responsable de plusieurs associations de jeunesse, dont l’AEEM.
Par ailleurs, tout en se réjouissant de l’initiative du ministre de les rencontrer, il lui a réitéré tout l’accompagnement et le soutien de la jeunesse des régions Nord du pays en vue de l’aider à réussir les missions à lui confiées par le Président de la république pour l’épanouissement de la jeunesse malienne.
Conformément à ses missions, le ministre Amadou KOITA a expliqué que l’objectif de cette visite est de rencontrer des jeunes du pays en vue de les expliquer les rôles de son département, et de solliciter leur accompagnement et soutien dans le cadre de la conservation de la diversité culturelle du pays, du retour de la paix et de la cohésion nationale, par rapport à la crise que connaît notre pays.
Connu de tous, le ministre de la Jeunesse et de la construction citoyenne a rappelé que notre pays traverse une situation difficile de son histoire à cause de la crise dans sa partie septentrionale tout en réaffirmant la sincère volonté du gouvernement à l’aboutissement heureux du processus de sortie de crise en cours, depuis plusieurs mois.
Dans ce processus, il reconnaît que les jeunes ont un grand rôle à jouer. Selon lui, il ne peut y avoir de solutions idoines à cette crise sans l’implication des jeunes dans le processus du retour de la paix. Parce qu’il est convaincu qu’en « écoutant les jeunes et en les associant aux actions allant dans le sens de la recherche de la paix, ils sont capables de faire de miracle».
Avant de déclarer:« le Mali est une grande nation de diversité et on doit veiller à ce que celle-ci ne soit pas une source de problèmes».
Tout de même, en reconnaissant les combats des jeunes des régions Nord du pays en faveur de la paix, il les a conseillés aux actions prévalant la promotion de l’unité et de la stabilisation du pays.
Pour le ministre KOITA, les jeunes doivent faire en sorte que la paix et l’unité du Mali soient au-dessus de toute chose.
Dans le second volet de son intervention, il a entretenu les jeunes sur les missions, les rôles et les objectifs assignés à son département par le chef de l’exécutif. Conformément aux vœux du Président IBK, il a indiqué avoir le défi de promouvoir la jeunesse malienne, de faire cette jeunesse de véritables acteurs de développement du pays. Une mission délicate, avoue-t-il, qu’il ne réussir sans une franche collaboration de l’ensemble de la jeunesse malienne ; comme pour dire : à lui seul, il ne peut pas atteindre ses objectifs à la tête de ce département.
«Ma nomination n’est pas une grandeur en ma personne. Je serai glorifié de celle-ci lorsque nos actes vont dans le sens de l’épanouissement de la jeunesse. C’est quand j’aurais atteint cet objectif que ma nomination m’aurait servi », a déclaré le ministre de la jeunesse.
Enfin, il a rappelé que notre pays aura l’insigne honneur d’accueillir la jeunesse de l’Afrique et de la France dans les mois à venir, en prélude au Sommet Afrique France, prévu à Bamako, pour les 13 et 14 janvier 2017.
Par Sikou BAH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *