Search
jeudi 16 août 2018
  • :
  • :

Rencontre PM avec les forces vives de Tessalit: SBM rassure et soulage…

Tout se passe comme prévu, à l’occasion de la tournée du Premier ministre devant le conduire successivement à Tessalit, Kidal, Gao, Tombouctou, Mopti, Koro, Bankass, Bandjagara et Djenné. Première étape de cette visite, pour le moins très symbolique, Soumeylou Boubeye Maiga, à la tête d’une forte délégation, est arrivé hier matin à Tessalit. Rencontre avec les notabilités du Cercle sur les préoccupations et les attentes des populations, visite et déjeuner avec les soldats des Forces armées maliennes, tels étaient les temps forts de cette étape…

Au moment où nous écrivons ces quelques lignes, rien ne contrarie l’agenda initial de la tournée du Premier ministre qui effectue du 22 au 26 mars 2018 un périple dans plusieurs localités du Nord et du Centre, notamment à Tessalit, Kidal, Gao, Tombouctou, Mopti, Koro, Bankass, Bandjagara et Djenné.
Soumeylou Boubeye Maiga, qui entend marquer la présence de l’Etat, redonner confiance et espoir aux populations desdites localités en vue d’un redéploiement progressif de l’Administration et des services sociaux de base, est accompagné lors de cette visite de huit membres de son gouvernement : Pr Tiémoko Sangaré, ministre des Mines et pétrole; Mohamed Ag Earlaf, ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation; Mme Traoré Seynabou Diop, ministre des Infrastructures et de l’équipement ; Housseini Amion Guindo, ministre de l’Education nationale; Amadou Koïta, ministre de la Jeunesse et de la construction citoyenne, porte-parole du gouvernement; Maouloud Ben Kattra, ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle; Mme Nina Walet Intalou, ministre de l’Artisanat et du tourisme ; Moulaye Ahmed Boubacar, ministre des Transports et du désenclavement et Mme Kané Rokiatou Maguiraga, ministre de l’Elevage et de la pêche.
A Tessalit, première étape de ce long périple, le chef du gouvernement est allé à la rencontre des populations afin de s’imprégner de plus près de leurs préoccupations en vue d’y apporter des solutions concrètes conformément à sa feuille de route et au programme présidentiel d’urgences sociales.
A son arrivée hier matin, il a été accueilli par le Gouverneur de la région de Kidal, Sidi Mohamed Ag Ichrach, avant d’avoir une rencontre avec les représentants de l’Etat, les élus locaux ainsi que les notabilités traditionnelles.
Au cours des échanges, les préoccupations, en dehors d’ordre sécurité, soulevées par le président du Conseil de cercle ainsi que le représentant des forces vives de la localité, se sont résumées, selon les sources de la délégation, aux questions d’éducation, de santé, du retour des personnes déplacées ou encore d’autres problèmes ayant trait à la réhabilitation de certaines infrastructures et le rétablissement de certains services sociaux de base.
De ce fait, les populations, selon les mêmes sources, ont sollicité et obtenu du Premier ministre, l’ouverture d’un Institut de formation des maitres (IFM) à Tessalit ; la réouverture du centre de santé communautaire (CSCOM) de la localité ainsi que son équipement ; ainsi que celle des écoles et le retour des enseignants.
C’est un Premier ministre très attentif aux doléances de ses hôtes, qui a promis, selon nos sources, d’apporter des réponses à ces différentes sollicitations dans un délai raisonnable.
Suite à ces échanges, qui auraient permis à la délégation de s’imprégner des préoccupations et des attentes des populations, cap a été mis sur le camp des FAMA, où après la visite des lieux, SBM et les personnalités qui l’accompagnent ont partagé le repas avec les forces armées et de sécurité déployées dans la localité pour assurer la sécurité des personnes et de leurs biens et pour lutter contre le terrorisme.
C’est en principe ce matin vers 7 heures que le Premier ministre et sa délégation sont attendus à Kidal.
Cette visite, dans l’Adrar des Ifoghas, contrairement à certaines rumeurs qui avaient cours faisant état de l’annulation de l’étape, est maintenue malgré l’attaque contre le camp de la Mission de l’ONU (MINUSMA) et de la force française Barkhane, qui a fait, hier matin, cinq blessés légers parmi les militaires français ainsi que des dégâts matériels.
Selon nos sources sur place, le programme initial a été légèrement modifié à cause de perturbation atmosphérique, consécutive aux tempêtes de sable qui soufflaient sur la ville de Kidal.
Voilà pourquoi l’arrivée de la délégation, qui était programmée pour hier aux environs de 16 heures, a été remise à ce matin pour plus de prudence.

Par Mohamed D. DIAWARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *