Renouvellement des instances du CNJ-Mali: la commission nationale d’organisation fait le point

La commission nationale de renouvellement des instances de base du CNJ-Mali et d’organisation du 5e congrès ordinaire a organisé une conférence de presse, le samedi 17 septembre, au siège de l’organisation à Badalabougou, pour faire le point des préparatifs de l’événement. C’était sous la présidence du président de la Commission d’organisation, Oumar CISSE ; en présence du président en exercice, Mohamed Salia TOURE, et de plusieurs membres de la commission.

Cette conférence de presse avait comme objectif d’informer les hommes de média sur l’évolution des travaux de renouvellement des instances de base du CNJ-Mali qui constitue un cadre d’orientation et de coordination des activités des associations et mouvements de jeunesse.
Le président de la Commission nationale d’organisation, Oumar CISSE, a informé que les commissions régionales étaient chargées de faire le renouvellement au niveau des cercles et les commissions locales au niveau des communes. Tandis que la Commission nationale est chargée de mettre en place les conseillers dans les régions, dans le district de Bamako et d’organiser le congrès.
Selon le conférencier, la mise en place des bureaux régionaux et locaux se poursuivent normalement avec l’implication de la Direction nationale de la jeunesse, des gouverneurs de région et des services déconcentrés de la jeunesse. Déjà, informe-t-il, les bureaux sont mis en place dans 537 des 703 communes que compte notre pays. Quant à la mise en place des instances du CNJ-Mali, elle concernera également les deux nouvelles régions où les dispositions sécuritaires sont en train d’être prises avec l’appui des gouverneurs pour faciliter la mise en place des bureaux du CNJ dans ces localités.
Le président de la Commission nationale d’organisation a informé que le congrès se tiendrait les 27 et 27 novembre 2016 à Bandiagara dans la région de Mopti et regroupera environ 200 jeunes venus à travers tout le pays. Pour être éligible, précise-t-il, le candidat doit être âgé de 18 à 35 ans et être membre d’une structure du CNJ-Mali. En fait, la Commission nationale de renouvellement des instances de base du CNJ-Mali et d’organisation du 5e congrès ordinaire est chargée d’élaborer les documents administratifs et financiers du congrès ; de mobiliser les ressources nécessaires pour la réalisation intégrale du processus de renouvellement et de l’organisation matérielle du congrès ; de communiquer sur toutes les étapes d’organisation du congrès ; d’animer des cadres de concertation et espaces de débats sur les radios et télés ; d’effectuer des voyages de protection et de supervision de terrain pour évaluer et anticiper sur tout risque lié à la sécurité pouvant entraver l’exécution du processus sur toute l’étendue du territoire ; de superviser les opérations de renouvellement des instances sur toute l’étendue du territoire national ; de veiller au respect des statuts et règlements intérieurs en toute impartialité ; d’assurer la bonne marche du processus avant, pendant et après les travaux du congrès ; de veiller à l’implication effective des autorités administratives et politiques et de faire recours aux textes ou à défaut aux mécanismes existants pour tout litige que le processus peut engendrer.

PAR MODIBO KONE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *