Reprise des services publics d’eau et d’électricité: le ministre Malick Alhousseini à Kidal

6

Dans le cadre du retour de l’administration, le ministre de l’Energie et de l’eau, Malick Alhousseini, accompagné d’une forte délégation nationale, avec l’appui technique de la MINUSMA et de Barkhane, est, depuis hier lundi, à Kidal-ville, où il échangera avec les autorités administratives, communales et locales sur les voies et moyens pour la fourniture des services publics d’eau et d’électricité aux populations.

Avec l’accompagnement de la MINUSMA et de Barkhane qui assurent le transport et la sécurité de la mission, la délégation, outre le ministre et certains membres de son cabinet, est composée, entre autres, du directeur national de l’Energie ; celui de l’Hydraulique ; le PDG de la SOMAGEP ; le DG de la SOMAPEP ; le DG de l’EDM-SA.
A ceux-ci, il faut ajouter le gouverneur de la région de Kidal, Koina Ag AHMDOU ; le député, élu de Kidal, Mohamed Ag INTALLAH ; le chef de la communauté, Ag BIBI ; le président du Conseil régional de Kidal, etc.
Au département, soutient-on, cette visite du ministre Malick Alhousseini s’inscrit dans le cadre du retour de l’administration dans la ville de Kidal, et cela conformément aux recommandations de la communauté internationale.
Pour le ministre, «il s’agit pour le gouvernement de donner un coup d’accélérateur à la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale ; combattre l’insécurité dans la localité et faciliter le retour des réfugiés».
En effet, rappelle-t-il constamment, le Président IBK a instruit le Gouvernement de faire en sorte que chaque Malien en quelle que partie du territoire où qu’il se trouve puisse bénéficier de l’eau et de l’électricité en quantité et en qualité.
En réalité, la ville de Kidal a été la plus touchée par l’occupation des terroristes et narcotrafiquants qui ont tout détruit entre 2012 et 2013. Le réseau d’eau et les installations d’électricité ont été fortement endommagés. Toute chose qui explique la priorité à elle accordée en matière de fourniture des services publics de l’électricité et de l’eau dans sa quête laborieuse de la paix et de la sécurité.
A Kidal, le ministre Malick Alhousseini procédera à l’inauguration du forage de l’école Baye Ag MAHA (BAM) et visitera le barrage à 1,5 km de la ville. Les deux réalisations, précise-t-on, sont entièrement financées par la MINUSMA.
Ensuite, le ministre visitera la centrale électrique de la ville, en panne de dynamo que la MINUSMA s’est engagée à prendre en charge la réparation.
L’on apprend que les autorités administratives, politiques et traditionnelles de la région de Kidal accordent une grande importance à ce geste du Gouvernement qui est vivement apprécié par les populations. Il contribue, sans nul doute, à renouveler la confiance des populations aux autorités et à faire renaître l’espoir dans les cœurs.
Cette démarche du ministre Malick Alhousseini, diront d’autres, confirme la volonté toujours affichée du Gouvernement de maintenir le dialogue entre tous les fils du pays. Ainsi, il augure de lendemains meilleurs pour le pays, à travers le retour à la vie normale dans la ville de Kidal.
Avec le retour de la paix, le Gouvernement entend tout mettre en œuvre pour redonner à la ville de Kidal une belle image et favoriser la reprise rapide des activités économiques dans tous les secteurs de développement.
Pour le ministre Malick Alhousseini, sa présence à Kidal est un «message fort du Gouvernement de la République du Mali qui entend répondre aux préoccupations des populations sur l’ensemble du territoire, conformément au Projet de société du Président de la République, Ibrahim Boubacar KEITA».
En tout cas, en dépit de tout ce qui se dit de l’insécurité grandissante dans la zone, après le lancement des travaux de terrassement et de bitumage de la route Gao-Bourem- Taoussa, en début de ce mois de novembre, revoilà le ministre de l’Énergie et l’eau, Malick Alhousseini, à Kidal pour le lancement des services publics d’électricité et de l’eau pour les populations martyrs de Kidal.
Du coup, l’histoire retiendra qu’il est la première haute autorité à faire solennellement son entrée à Kidal, après les évènements de mai 2014.

Par Sékou CAMARA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *