Search
mardi 16 octobre 2018
  • :
  • :

Reprise du train voyageur avant la fin de l’année: le collectif sauvons les rails sort ses muscles

Le Collectif sauvons les rails a animé, le samedi 18 novembre, une conférence de presse pour interpeller les autorités sur la reprise du train voyageur avant le 31 décembre prochain. C’était au carrefour des jeunes avec comme animateur, Issa DIAWARA, président du Collectif ; Baly Salif SISSOKO, Fanta TRAORE et Adama CAMARA, tous membres dudit Collectif.

Le Président du Collectif, sauvons les rails, Issa DIAWARA, a affirmé qu’un accord a été trouvé avec l’État sur le retour du train voyageur avant le 31 décembre prochain. Ledit accord, dit-il, vise à rétablir le trafic voyageur dans un délai de 6 mois et de mettre en place un cadre de concertation entre l’État, les autorités ferroviaires et les autres acteurs.
Selon lui, le Collectif a effectué une visite au dépôt de Korofina où le train voyageur est en réparation en vue de constater l’état d’avancement des travaux. M. DIAWARA a indiqué que lors de cette visite, la délégation du Collectif a constaté qu’une première rame a pris fin ainsi que la partie sécurité. La phase qui reste concerne le rhabillement des chaises pour le confort des voyageurs.
Aux dires du conférencier, lors d’une rencontre organisée par le ministère des Transports, en présence des représentants du Collectif et les autres acteurs, la partie gouvernementale s’était engagée à débloquer 4,6 milliards de FCFA pour remettre en service le train voyageur de façon efficace dans un délai de 6 mois.
Le président du Collectif s’est dit surpris d’apprendre lors de leur visite au dépôt de Korofina que l’État n’a débloqué aucun sous pour le moment, les travaux effectués ayant été faits sur fonds propre de l’entreprise. Ainsi, en tant que les représentants des populations riveraines des rails, le Collectif se dit intransigeant sur le respect du délai arrêté par l’État pour la reprise du train voyageur.
Issa DIAWARA a fait savoir que des avancées ont été enregistrées suite à la mobilisation de huit localités riveraines des rails qui avaient fait des barricades pour interpeller les autorités sur la reprise du train voyageur. Il a déclaré que les populations riveraines sont prêtes à payer le prix fort pour exiger le retour du train voyageur.
« Il est incompréhensible de voir les trains marchandises défiler alors que les villages riverains ont besoin d’évacuer leurs malades et de faire des petits commerces pour subvenir à leurs besoins », a dénoncé Issa DIAWARA.
Le président du Collectif a déclaré que si rien n’est fait après le 31 décembre, les populations riveraines prendront leur responsabilité en reprenant leurs mouvements de perturbation de la circulation des trains marchandises. Il a également affirmé que d’autres méthodes plus radicales seront mises en exécution pour se faire entendre.

PAR MODIBO KONE




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *