Search
jeudi 5 décembre 2019
  • :
  • :

Résolutions de la crise des régions du centre: média et recotrade sollicités

L’hôtel ‘’Le campement’’ de Mopti abrite, depuis hier mardi 19 novembre 2019, un atelier de formation des hommes de média et des communicateurs traditionnels sur la stratégie de gestion de la crise des régions du centre du Mali. La cérémonie d’ouverture a été présidée par M. Kantara DIAWARA, Directeur du Cabinet du Gouverneur de Mopti, en présence du Dr Moussa TOURE, Représentant du Secrétaire Permanent du cadre politique de gestion de la résolution de la crise des régions du centre du Mali. Et de Moussa DIABATE, président de l’URTEL Mopti.

Renforcer les capacités des journalistes et animateurs de radios aux principes d’éthique, de déontologie et de responsabilisation de ces derniers, en période de crise et mettre en place une cellule locale d’information et de veille du cadre politique de gestion de la crise, tels sont entre autres les objectifs de cet atelier de trois jours, organisé par le Secrétariat Permanent du cadre politique de gestion de la crise des régions du centre du Mali, en collaboration avec la MINUSMA.
En campant le décor, Moussa DIABATE, le président du RECOTRADE de Mopti a, au nom de tous les participants, remercié les organisateurs de ces assises. Il a ainsi promis l’implication de tous dans la région de Mopti, pour une résolution rapide et définitive de cette crise.
Le représentant de l’URTEL a, quant à lui, souligné l’importance des radios dans la résolution de cette crise. Selon lui, les animateurs et producteurs radios doivent utiliser les antennes comme de véritables outils de paix et de stabilité.
« Notre rôle est de sensibiliser, d’éduquer et informer les populations surtout les jeunes sur les dangers du terrorisme et leur place pour bouter les obscurantistes de notre pays », a-t-il dit avant de rassurer les organisateurs de la disponibilité des hommes et des femmes de radio de Mopti à leurs côtés pour la stabilisation des régions du centre.
Le Dr TOURE s’est surtout réjoui de l’engament de communicateurs de la région de Mopti qui ont répondu présent à ce rendez-vous duquel sortira un document stratégique de communication qui servira de guide pratique aux personnels de médias et aux communicateurs traditionnels. Selon lui, la création du Cadre politique de la gestion de la crise du centre est une volonté exprimée au plus haut niveau de l’Etat afin de combiner les actions militaires et politiques pour une gestion durable de la crise du centre. Il a, à cet effet, indiqué que la session de formation participe d’une volonté d’établir un partenariat fécond entre le Secrétariat permanent du cadre politique de gestion de la crise des régions du centre.
« Ce premier atelier de Mopti s’inscrit dans une série d’activités que nous envisageons de mener avec les médias dans le cadre des campagnes d’information et de sensibilisation », a-t-il dit.
Il a, par ailleurs, expliqué que le Secrétariat Permanent du cadre politique de gestion et de résolution de la crise des régions du centre du Mali dispose d’une composante mixe comprenant 13 ministres, le Commissaire à la Sécurité alimentaire, le Chef d’État- major particulier du Président de la République, le Chef d’État-major Général des Armées, le Directeur de la Sécurité d’État, le Directeur général de la Gendarmerie nationale, et le Directeur de la sécurité militaire.
« Nous avons aussi une composante modulable comprenant les autres membres du gouvernement, les députés de la commission Défense et Sécurité de l’Assemblée nationale, de la MINUSMA, de BARKHANE, de l’Union européenne, de l’EUTM, de l’EUCAP-Sahel, du Centre national pour la Coordination du Mécanisme d’Alerte précoce et de Réponse aux Risques sécuritaires et des services et agences spécialisés de l’État, les autres partenaires techniques et financiers ainsi que les structures de coordination dans le domaine de la sécurité », a-t-il expliqué avant d’insister sur l’accompagnent effectif des communicateurs pour la réussite de cette mission qui leur est assignée.
Dans son discours d’ouverture, le Directeur de cabinet du gouverneur de Mopti a indiqué que la stratégie globale de stabilisation des régions de Mopti et de Ségou est articulée autour de quatre axes qui sont notamment la gouvernance, la sécurité, le développement et la communication. « Sur ce dernier axe, nous fondons énormément d’espoirs pour recoudre le tissu social, à travers des actions et initiatives de cohésion sociale, de réconciliation nationale et du vivre ensemble. Pour réussir cet axe, les médias en général, et les radios de proximité, en particulier, jouent un rôle extrêmement important dans la sensibilisation, l’information et la communication, à travers vos émissions interactives, les microprogrammes, les émissions publiques et d’autres genres radiophoniques », a-t-il précisé.
Des exposés et échanges sur les réponses aux défis de la sécurité basée sur la stratégie de stabilisation du centre du Mali, des questions sur l’éthique, la déontologie, la liberté et Responsabilité du Journaliste, en période de crise ont été au cœur des débats de cet atelier auquel participe une cinquantaine de journalistes, animateurs et communicateurs traditionnels.

PAR CHRISTELLE KONE
Envoyée spéciale à Mopti




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *