Search
vendredi 23 octobre 2020
  • :
  • :

Respect des droits des travailleurs: les aides ménagères interpellent l’État

L’Association de défense des droits des aides ménagères et domestiques (ADDAD) a tenu, du 24 au 25 derniers, son 3e forum à la Cité des enfants pour demander à l’État à d’aller à la ratification de la convention 189 de l’OIT et à l’application du décret n° 96-178/P-RM du 13 juin 1996. Ces deux textes sont des instruments qui favorisent l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail. La cérémonie d’ouverture de ce forum était placée sous la présidence du ministère de la Promotion de la femme.

Elle a enregistré la présence des membres des associations venus du Mali, de la Côte d’Ivoire, du Togo, du Benin et du Burkina Faso. Durant les deux jours de forum, les participants ont abordé leurs conditions de vie et de travail avant d’appeler l’État à s’assumer tout en appliquant son décret du 16 juin 1996.
Dans ses mots de bienvenue, la présidente de l’ADDAD, Sitan FOFANA a rappelé que l’ADDAD a été créée dans notre pays en 2011 avec comme mission de faire entendre la voix des aides ménagères qui quittent leur terroir à la recherche du mieux-être.
Elle a informé que chaque année elles organisaient ce forum en vue de réfléchir sur les meilleures conditions de travail des travailleuses domestiques, d’interpeller les autorités sur leurs conditions de travail difficiles, d’inciter les autorités à ratifier les conventions tendant à garantir plus de protection et de justice sociale pour les travailleurs domestiques.
Elle a indiqué que pour une lutte globale en faveur des domestiques, des bureaux de l’association ont été ouverts dans 4 autres pays de la sous-région, en plus du Mali, qui font la même pratique : la Côte d’Ivoire, le Togo, le Benin et le Burkina Faso.
C’est contre ces pratiques illégales et injustes, a-t-elle, fait savoir que le forum a été initié. Elle est cette année à sa 3e édition. Il est question d’attirer l’attention de nos autorités sur la nécessité de respecter et de faire respecter les engagements signés avec les pays voisins et surtout de renforcer la mobilisation pour un véritable réveil de conscience. Ce forum, qui est aussi un espace de plaidoyers, a permis à la présidente de l’ADDAD d’exhorter nos dirigeants à la ratification de la convention 189 de l’OIT et l’application stricte du décret n° 96-178/P-RM du 13 juin 1996.
« La convention 189 de l’OIT est une convention qui devait être réclamée par nos pays pour donner un souffle aux travailleurs domestiques, n’est malheureusement ratifiée que par 23 pays au monde. La Guinée Conakry est le seul pays de l’Afrique à ratifier cette convention depuis décembre 2016. Notre protection passe par la ratification par la Convention de l’OIT, mais aussi par l’application des textes régissant le travail domestique », a-t-elle exhorté.
Par ailleurs, en marge de ce forum, l’ADDAD a formulé des recommandations à nos autorités pour la prise en compte des besoins de ses membres.
Ainsi, elle a exprimé son souhait de voir que des dispositifs multisectoriels soient pris pour traquer des personnes qui abusent des enfants et des aides-ménagères ; que des actions concrètes soient prises concernant la révision des accords bilatéraux sur la lutte contre la traite des enfants entre le Mali et ses pays voisins afin de tenir en compte des besoins spécifiques des autres enfants concernés par la mobilité non victime de la traite ainsi que d’autres problématiques communes.
Aussi, l’ADDAD a jugé nécessaire la révision du décret de désignation des points focaux sur la protection de l’enfance dans chaque département ministériel ou structure étatique afin de favoriser une meilleure prise en compte de toutes les problématiques de l’enfance ; de mettre en place un système national d’information sur la protection des aides-ménagères permettant d’obtenir des statistiques fiables et consolidées sur la situation des toutes les catégories d’enfants au Mali.

Par Sikou BAH




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *