Search
dimanche 9 décembre 2018
  • :
  • :

Respect des droits des personnes handicapées: la FEMAPH interpelle les pouvoirs publics

La fédération malienne des Associations de personnes handicapées (FEMAPH) et ses partenaires ont célébré, hier mercredi, la Journée internationale des personnes handicapées. La cérémonie s’est tenue à l’hôtel de l’Amitié sous le thème : « Autonomiser les personnes handicapées et assurer la participation et l’égalité ».

L’Ouverture des travaux était placée sous le parrainage du ministre de la Solidarité et de l’action sociale, M. Hamadoun KONATE, représentant le Premier ministre. On y notait la présence de l’Ambassadeur du Qatar au Mali et de la représentante du programme Voice au Mali. Les ONG Alfarouk, Islamique relief ; l’UNESCO et Métal Soudan ont également honoré de leur présence à ce rendez-vous.

Dans des mots de bienvenue, le président de la FEMAPH, Moctar BA, a tenu à remercier tous les participants pour leur déplacement, le président de la République, le Premier ministre, l’ensemble des membres du gouvernement pour leur engagement multisectoriel en faveur de la promotion des droits des personnes handicapées. M. Moctar BA a également fait une motion spéciale au ministre de la Solidarité et à son équipe pour les actions novatrices de tous les jours en faveur des personnes handicapées.

Il a invité les plus hautes autorités à plus de regards en faveur des handicapées, en matière d’éducation et d’accès à l’emploi.

Selon la représentante du programme Voice, la Journée internationale des personnes handicapées existe depuis 1992. Elle a spécifié que le programme Voice apporte son appui aux communautés les plus défavorables, dans le domaine de la promotion de leurs droits, dont les personnes handicapées. Elle a conclu son discours par la lecture d’un poème : « Voice, la voix des sans voix, Alte au mépris des Personnes handicapées… ».

Quant aux représentantes de l’UNESCO, de l’école des Sourds muets et de celle des Non-Voyants, ils ont souligné que le handicap n’était pas une fatalité, qu’il n’est pas une déficience du cœur ni de l’âme, mais une déficience physique. Ils ont appelé au respect de certains droits en faveur des personnes victimes de handicap, tels que leur inscription et leur maintien aux écoles, l’octroi de bourses d’études, etc.

Le ministre KONATE a souligné que de nos jours, la notion de handicap n’était plus perçue de la même manière que dans les années antérieures. Pour preuve, un sourd-muet et un aveugle savent lire et écrire aujourd’hui comme une personne normale. Il a aussi mentionné leur présence dans toutes les associations du monde. Le ministre a déclaré, au nom du PM, que plusieurs revendications de la FEMAPH seront prises en compte dès le début de l’année 2019. Aussi, le gouvernement mettra tout en œuvre pour que leur handicap ne soit pas un frein à leur épanouissement.

Le ministre a enfin rendu hommage aux Présidents de la FEMAPH, feu Ali CISSEE, Ismaïl KONATE et Moctar BA pour leur travail inlassable de tous les jours en faveur du développement du Mali avant de leur formuler ses vœux pour une très bonne année 2019.

La cérémonie a également été marquée par la remise d’attestation à des acteurs qui ont œuvré pour le bien-être des personnes victimes de handicap.

Almamy Malicki Sylla (Stagiare).

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *