Search
lundi 27 juin 2022
  • :
  • :

Retrait des soldats français au Mali: Barkhane cède son camp de Gossi aux FAMa

Dans le cadre de la réarticulation de la force Barkhane hors du Mali, l’emprise de Gossi a été transférée, ce mardi 19 avril, aux FAMa en bon ordre et en sécurité, selon un communiqué de l’opération Barkhane.

Le transfert des emprises de l’opération française au Mali se poursuit et la réarticulation globale du dispositif français dans la bande saharienne, actée par le président Emmanuel Macron et par ses homologues du G5 Sahel est en cours.

Ce redéploiement a été amorcé en juillet 2021 avec le transfert de trois emprises de la Force Barkhane aux forces armées maliennes avec notamment celle de Kidal.

Ainsi, après Tessalit, Kidal et Tombouctou, c’était au tour de l’emprise de Gossi de passer sous le contrôle des forces armées maliennes ce 19 avril en présence des membres du commandement de l’armée nationale.

« Le 19 avril 2022, la base opérationnelle avancée de Gossi a été transférée selon le calendrier prévu dans un état opérationnel favorable permettant ainsi l’installation sans délai des forces armées maliennes », affirme le communiqué de Barkhane.

Ce transfert s’inscrit dans le cadre fixé par le Président de la République française, le 17 février 2022, afin de réarticuler la force Barkhane hors du Mali.

« Il a fait l’objet d’une préparation minutieuse et d’une coordination avec les forces armées maliennes. Toutes les mesures ont été prises pour que l’emprise soit restituée dans les meilleures conditions possible, avec en particulier le transfert de très bonnes infrastructures de protection. Un état des lieux croisé a évidemment été réalisé en bonne et due forme, après reconnaissance approfondie du site par l’armée malienne », indique l’opération Barkhane.

Depuis septembre 2018, cette base, opérationnelle avancée, a permis à la Force Barkhane de soutenir avec détermination l’effort des forces armées maliennes dans la région et de maintenir une pression forte et dissuasive sur les actions et la présence de groupes armés terroristes, rappelle la Mission militaire française au Mali.

Pour Barkhane, en renforçant la sécurité dans la région, la base de Gossi a également créé des conditions favorables au déploiement de projets de développement au profit des populations de la région dans les domaines des infrastructures vitales, de l’éducation, de la jeunesse et de la santé. C’est pourquoi, explique-t-elle, la coordination du retrait a également été effectuée par ailleurs avec de grands acteurs internationaux du développement, afin que ces projets puissent se poursuivre au profit des populations le long de la RN16 après le départ de la Force.

« La cohabitation entre la Force Barkhane et la population de Gossi a toujours été marquée par une excellente entente et un profond respect mutuel permettant de tisser de profonds liens d’amitié » a salué Barkhane.

À l’heure du départ de Barkhane, il appartient désormais « aux seules forces maliennes d’assurer la protection des populations de Gossi, le soutien à leur développement et la poursuite du combat contre les groupes qui les terrorisent. Nous souhaitons le meilleur à nos frères d’armes des forces armées maliennes dans l’accomplissement de leur mission ».

Il reste maintenant, selon Barkhane, les emprises de Ménaka et de Gao qui seront également transférées aux FAMa.

PAR SIKOU BAH




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *