Search
mercredi 25 avril 2018
  • :
  • :

Réunion annuelle des transports du Mali: les grandes recommandations de 2017

Ouverte le lundi dernier à Maeva Palace, la réunion annuelle des transports de 2017, sur le thème central : « les transports dans l’économie », a pris fin, le lendemain mardi, par la formulation de pertinentes recommandations dans les secteurs des transports.

Après la cérémonie d’ouverture, présidée par le ministre des Transports, Me Baber GANO, les travaux ont repris par la présentation en plénière de la Politique nationale des transports, des infrastructures de transport et du désenclavement (PNTITD). S’en est suivi la formation de 2 groupes de travail, le 1er sur « le Transport de surface » ; et le second sur « le Transport aérien ».
Au titre des transports de surface, la relecture des textes organiques de certaines structures et organismes du ministère des Transports, notamment la Direction nationale des Transports terrestres, maritimes et fluviaux ((DNTTMF), Dakar-Bamako-ferroviaire (DBF) ex-Transrail ; la Compagnie malienne de navigation (COMANAV) ; le Conseil malien des chargeurs (CMC) ; le Conseil malien des transporteurs routiers (CMTR) et le CNFT) semble être la priorité des participants.
Aussi, il a été recommandé de faire adopter et de mettre en œuvre la stratégie pour le renouvellement du parc de véhicules.
Parallèlement à cette recommandation, il faut une large sensibilisation des acteurs concernés et l’application progressive du Règlement N° 14 UEMOA du 16 décembre 2005 relatif aux normes et procédures de contrôle du gabarit, du poids et de la charge à l’essieu des véhicules lourds de transport des marchandises dans les États membres de l’UEMOA.
Dans la même dynamique, ils préconisent l’opérationnalisation du système de suivi électronique des véhicules ; l’amélioration de la mobilité urbaine en renforçant la règlementation des engins à deux roues et les tricycles ; ainsi que le renforcement de la collecte et l’analyse des données statistiques au niveau du secteur des transports en collaboration avec les autres secteurs concernés.
Le transfert de la gestion des travaux d’entretien du chenal navigable au ministère des Transports, de même que le renforcement des capacités de la COMANAV ont été également recommandés. Il en est de même pour l’adoption et le suivi de la mise en œuvre de la Stratégie nationale des services météorologiques. Sans oublier la relance du transport ferroviaire.
Au titre du transport aérien, les participants ont préconisé la prise des actions urgentes et efficaces pour préserver les domaines aéroportuaires afin d’assurer le développement des activités aéronautiques ? Cela permettra dit-on, d’assurer le maintien du certificat de l’Aéroport international Président Modibo KEITA Sénou (AIPMK-S) et de poursuivre le processus de certification des autres aéroports.
En outre, ils recommandent des actions pour la création d’une compagnie aérienne nationale afin de valoriser les infrastructures et les équipements mis en place par l’État et répondre aux obligations de service public.
Toujours dans le domaine de transport aérien, l’utilisation davantage des services climatiques dans les différents modes de transports a été recommandée.
Les participants sollicitent la mise en place d’un système de coordination et de communication pour rendre plus visibles les activités du secteur. De même que la mise en place d’un système de fourniture d’énergie autonome à l’aéroport AIPMK-S pour l’amélioration des services.
La présentation des rapports d’activités des structures relevant du département, ainsi que les exposés de trois thèmes portant sur les questions d’actualité dans le secteur du transport ont été l’un des temps forts de ce rendez-vous annuel des responsables, acteurs et partenaires du secteur des transports du Mali.

Par Sékou CAMARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *