Search
mercredi 14 avril 2021
  • :
  • :

Le réveil de la jeunesse M5 ou le chaos ?

À l’issue d’une rencontre, avant-hier, la jeunesse du M5 RFP a exprimé son intention de reprendre la rue pour se faire entendre. Les jeunes ont clamé haut que fort que le regroupement qui se vante d’être à la base de la chute du régime IBK n’est pas mort. Pour les jeunes, les raisons pour lesquelles ils ont combattu le régime IBK sont toujours légion au Mali. Ils soutiennent que la mort de leurs militants ne sera pas vaine et qu’ils se battront pour le changement. Pour se faire, la jeunesse du M5 RFP est dans la dynamique d’implanter des cellules dans toutes les communes pour redonner plus de vie au mouvement.
Cette sortie de la jeunesse du M5 a suscité beaucoup de réactions sur les réseaux sociaux. Si beaucoup les soutiennent, certains plaident pour l’avènement d’une jeunesse non violente dans Mali des défis innombrables et multiforme. C’est le sujet de votre Facebookan du jour !

Diallo Fatoumata : Vive la jeunesse malienne non violente. Respect à vos divergences surtout quel que soit votre cheminement.

Souleymane Kone : le travail vaut mieux que de crier partout. C’est vraiment la honte pour la jeunesse malienne. Jusqu’à présent, ils sont derrière l’argent.

Ami Kassambarry : ils sont en train de se mobiliser à votre place ardemment pour tenter de sauver notre chère patrie en l’agonie. Si vous n’avez pas le temps au moins, soutenez-les moralement. L’ingratitude a atteint son paroxysme. Mon frère Souleymane, soyez un peu indulgent envers nos jeunes.

Daouda Malle : discours très mal préparé. Le message d’un leader, ce n’est pas comme ça. Apprenez à communiquer sinon comme ça, vous n’allez pas faire long chemin.

Mohamed Cissoko : resté debout mes frères et sœurs maliens.

Baïzone Gp Gang : soyez conscients, les jeunes.

Bana Ndiaye : vous n’arrivez même pas à vous exprimer clairement en français, comment peut-on vous confier la gestion d’un pays.

Mady Saïba : n’oubliez pas la France, pourquoi vous ne parlez pas de ça, la France est en train de voler nos ressources.

Rabiyatoul Adawiya Diaby Toure : Mady Saïba, leur but ce n’est pas la France ni le bien-être du Mali, mais les postes.

Boubacar Coulibaly : Mady Saïba, tout à fait monsieur. Ces jeunes se trompent énormément.

Cheick Diabate : il faut qu’il reste dans la mosquée. Personne n’a besoin de lui sur la scène politique.

Song Coulibaly : si vous ne laissez pas les politiciens de 1991, vous n’aurez pas d’avenir dans la politique au Mali.

Babou Dembéle : bravo à la jeunesse du M5, bon courage et très bonne détermination jusqu’à notre Mali koura inchallah.

Mamoudou Fofana : dégagez, c’est vous qui voulez détruire ce pays, mais Dieu vous voit. Si vous êtes véridiques, allez-y au nord.

Bossodén Halala Bouba Tarata : vous n’êtes pas loin de la prison, on s’en fout de vous. Sortez, vous allez nous trouver sur votre chemin.

Hawa Toure : walaye, Dieu ne dort pas. Vous allez prendre des bénédictions chez Boua national (IBK) inchalla. Allez-y travailler, c’est mieux pour vous.

Baïzone Gp Gang : le M5 est mort de sa belle mort.

Sylla Sebel : vous n’êtes pas loin de la prison, aucun chaos au Mali.

Boubacar Coulibaly : vous vous trompez, mes chers. Travaillez au lieu de perdre votre temps. Vous ne pourrez rien apporter.

WaHabia WaHabia : Baïzone Gp Gang, pitié pour le M5.

Yourouma Youroumesse : il faut sortir, vous n’allez pas regretter inchallahou. Un homme averti en vaut deux.

Bah Adja : vous êtes tous des vendus.
Bathily Oumar : vraiment les Maliens, avant c’était l’imam Mahmoud Dicko, maintenant c’est l’imam Oumarou Diarra.

Lakdar Traore : au lieu de faire la grande gueule comme vous êtes des capables, allez libérer KIDAL si c’est aussi facile. Ce pays restera le tout dernier des pauvres. Que de la bouche seulement.

Soule Dem : si vous continuez comme ça, vous allez tous mourir pour rien.

Barou Kolotigui Diarra : c’est comme mon frère «djê djoukou laban niokô kobla». Voilà ceux qui n’ont rien dans la lutte ou les nouveaux arrivants. Si vous pensez que nous allons vous laisser encore, enterrez ce pays, on verra. Vous avez essayé avec K.O Djim et Dicko, c’est bien réussi. Pour cette fois-ci, retenez que walaye c’est la prison qui vous attend. Laissez ce pays respirer enfin, merde.

Fouss Coul : voilà c’est ça que j’attends de la jeunesse. Les militaires ne peuvent pas venir exercer le rôle de nous les diplômés, eux seuls, deux fonctions et pendant ce temps, nous on est à la merci du pays, ça ne marche pas. Je suis avec vous et je vous rejoins pour libérer le pays.

Present Sbg Gaoussou Diaby : sans l’imam, si vous sortez, vous êtes foutus. Résignez-vous avec l’histoire de M5. ‘’Allah kanna Aaouww Thhiii’’
Sadan Keita : vous ne savez même pas ce que vous voulez.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *