Search
lundi 16 octobre 2017
  • :
  • :

Réveillon 2014 de Salif Keita à diata-land: la Première dame marraine de l’événement

L’ambassadeur de la musique malienne, de renommée internationale, Salif KEITA, a animé, mardi dernier, à la discothèque Moffou, une conférence de presse, focalisée sur sa récente tournée en Afrique australe et orientale; les pourparlers d’Alger; l’épidémie Ebola et les principales innovations relatives à sa traditionnelle soirée de réveillon qui sera délocalisée du Moffou à Diata-land

Le principal conférencier était Salif KEITA qui avait, à ses côtés, l’artiste Haïra ARBI et le grand magicien Ander.

Selon Salif KEITA, pour la traditionnelle soirée de réveillon, cette année, il sera avec les artistes Oumou SANGARE, Haira ARBY, Baba Sala, et le magicien Ander.

Aussi, a-t-il précisé, le choix de Diata-land se justifie par le fait que Moffou, qui ne peut prendre que 300 personnes, est plein déjà à 23 H et ceux qui viennent après n’ont pas de place, a explique Salif KEITA.

Par ailleurs, à travers Diata-land, il veut montrer aux Maliens qu’il y a des endroits très romantiques (environnement) qu’il faut non seulement découvrir, mais aussi entretenir et protégé.

Toujours au sujet de la soirée de fin de l’année, Safif KEITA a révélé, qu’elle a pour marraine l’épouse du Chef de l’État, KEITA Aminata MAIGA; et est  placée sous le signe de la réconciliation nationale.

La présence d’autres artistes, tels que cités plus haut, traduit l’esprit de solidarité et d’entente entre eux.

Pour l’artiste Salif KEITA qui vient de boucler une tournée musicale en Afrique du Sud, Namibie et Mozambique, la musique malienne est bien connue plus qu’on en pense. Pour preuve, il est positivement surpris d’entendre, dans tous les pays visités, des spectateurs qui ne comprennent pas le Bambara chanter avec lui dans ses morceaux.

A la question de savoir pourquoi Salif KEITA ne se produit pas au Mali, sa réponse est sans équivoque: «Je refuse de jouer avec des instruments qui ne me donnent pas satisfaction».

Salif KEITA porte un doigt accusateur sur le gouvernement, notamment le ministère de la Culture qui doit mettre à la disposition des artistes maliens de bons instruments de musique. D’ailleurs, a-t-il regretté, les musiciens maliens sont obligés d’aller prêter des instruments en Guinée, en Côte d’ivoire, au Burkina Faso, ou au Sénégal.

Or, il n’est un secret pour personne que le Mali est en avance, sur le plan culturel, sur tous ces pays.

Actualité politique oblige, l’artiste s’est prononcé sur les pourparlers inter-Maliens en cours à Alger, l’épidémie à virus Ebola, le premier anniversaire de l’ascension d’IBK au pouvoir.

En ce qui concerne les pourparlers, Salif KEITA demande au gouvernement de signer un accord qui met les Maliens dans leur droit et qui respecte leur dignité. A l’instar des autres artistes maliens, Salif KEITA est contre la partition du Mali et le fédéralisme.

Concernant l’épidémie à virus Ebola, il a invité les Maliens à plus de vigilance et une forte mobilisation pour bouter cette maladie hors de notre pays.

Pour Salif KEITA, il est trop tôt pour juger le bilan du mandat du Président IBK. Car, à son avis, la politique est un travail de fond. Et on peut travailler pendant des années, avant de voir le résultat.

«Les Maliens peuvent se tromper d’avoir voté pour IBK, mais le bon Dieu qui l’a mis à Koulouba ne saurait se tromper. Moi, j’ai confiance en lui. D’autres peuvent penser ce qu’ils veulent», a martelé l’artiste.

Le conférencier n a pas manqué d’évoquer la contribution des artistes pour le retour de la paix et de la réconciliation nationale. Là, des exemples n’ont pas manqué.

Au sujet de son secret et du succès de sa longue carrière, l’artiste a répondu que dans tout travail, il faut mettre du sérieux et de l’amour. Aussi, a-t-il révélé, il peut tenir une mélodie (chanson) pendant 5 ans jusqu’à ce qu’il soit satisfait.

Par contre, il n’est pas rare de voir des artistes sont pressés se sortir leur album chaque six mois.

Pour Haïra ARBY et Ander, c’est un honneur et une fierté pour tout artiste de partager la scène musicale avec Salif KEITA. Ils n’ont pas manqué d’éloges à son endroit.

Notons que Ander est aujourd’hui comme le plus grand magicien d’Afrique. Pour preuve, il a fait des miracles, nulle part pareille en Afrique. Par exemple: il a présenté en Gambie, «deux Yahya JAMMEH», Président de la Gambie, avec chacun son garde corps qui se sont salués.

Par Sékou CAMARA

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *