Search
vendredi 21 janvier 2022
  • :
  • :

Révision annuelle des listes électorales: 8 213 317 électeurs attendus

La remise des documents de la révision ordinaire des listes électorales de 2021 a eu lieu, le vendredi 1er octobre 2021, à la Délégation Générale des Elections (DGE), sous la présidence du représentant du ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation (MATD), Modibo TRAORE.

Le Colonel Bissourou DRAME, chef du bureau fichier électoral et de la documentation à la DGE, a signalé que la révision annuelle des listes électorales est une prescription de la Loi Electorale.
Chaque année à compter du 1er octobre jusqu’au 31 décembre, les commissions administratives dressent auprès de chaque commune des tableaux rectificatifs à travers une série d’opérations dont entre autres la validation des nouveaux électeurs, le transfert des électeurs ayant changé de résidence et la radiation des électeurs décédés.
Pour lui, les listes électorales ainsi révisées servent à organiser les élections générales et locales de l’année qui suit.
Le Colonel DRAME a précisé que le fichier électoral qui est soumis à la révision des listes électorales de 2021 comprend : 8. 213.317 électeurs répartis comme suit : pour l’intérieur du Mali, 7 702.299 ; pour l’extérieur 511.018.
A la veille de chaque élection générale, a-t-il fait savoir, le fichier électoral est audité par l’ensemble de la classe politique. Cela a été fait en 2018 et en 2020. Selon lui, deux insuffisances majeures ont été constatées.
Il s’agit de la sous inscription des jeunes et la présence des électeurs décédés sur les listes électorales.
Pour le premier cas, la courbe est en train de s’inverser parce que l’administration électorale à travers le MATD a organisé une série d’opérations spéciales d’enrôlement qui a permis d’obtenir des résultats probants.
«Pour ce qui concerne la présence d’électeurs décédés sur les listes électorales, nous invitons toujours les électeurs à se rendre auprès des commissions administratives pour déclarer leurs proches décédés. Le vote est un droit, mais l’amélioration de la qualité des listes électorales est également un devoir citoyen», a-t-il ajouté.
Le sous-Directeur des Affaires Politique et Partenariat à la Direction Générale de l’Administration du Territoire, Badra Aliou KEÏTA a fait savoir que cette opération concerne les électeurs potentiels issus des révisions des listes électorales de 2020.
Il a rassuré que des dispositions ont été prises pour que les opérations administratives puisent démarrer à la date indiquée, plus précisément le 1er octobre.
Aussi, toutes les commissions administratives ont été créées auprès de l’ensemble des Communes, des Ambassades.

Par Abdoulaye OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *