Search
jeudi 3 décembre 2020
  • :
  • :

Risques et catastrophes: GIR-Mali célèbre ses 10 ans

Dans le cadre de la célébration des 10 ans du ‘’Partenariat pour la résilience autour de la gestion intégrée des risques’’ en anglais ‘’Partners for Resilience/ Strategic partnership (PfR SP)’’, les partenaires internationaux de la ‘’Gestion Intégrée des Risques (GIR)’’ ont organisé une conférence de 2 jours les 11 et 12 novembre de façon virtuelle. Plus de 450 personnes de 49 pays ont pris part aux 25 sessions lors de cette conférence mondiale PfR.

A travers cette conférence il s’agissait pour les participants de réfléchir ensemble aux leçons tirées de 10 ans de PfR et de prendre des engagements pour l’avenir.
Notre pays, le Mali, a pris part à cette conférence à travers les membres du consortium qui a présenté un Modèle d’organisation qui place les utilisateurs au cœur du dialogue pour une gestion intégrée des risques dans les régions de Mopti et Kayes.
Cette présentation était assurée par Ibrahima FOFANA de Wetlands International-Mali et son collègue Oumar DIARRA de CARE International-Mali.
Avec une population estimée, en 2016, à 1 930 290 habitants, dont 50,1% de femmes, les cercles de Bankass, Djenné et Mopti (dans la région de Mopti) et Kayes (région de Kayes) étaient caractérisés par une abondance d’associations/les organisations communautaires de base (OBC) le plus souvent dans le même secteur sans lien réel entre elles.
Cette situation a conduit à une certaine dispersion et confusion chez les décideurs qui ont été approchés par plusieurs entités partageant les mêmes préoccupations mais interrogés de manière différente et par des interlocuteurs différents.
En revanche, il existe des intérêts divergents au sein d’une même catégorie socioprofessionnelle et entre différentes catégories (pêcheurs, éleveurs, agriculteurs et exploitants forestiers) ; ce qui est synonyme de risque élevé de conflit.
A ce niveau, estime le conférencier, la question était de se demander pourquoi ne pas s’asseoir autour d’une table pour discuter de la manière de fédérer les efforts et de faire converger les intérêts vers un idéal commun.
Et cela, à partir du principe que «marcher seul dans un combat n’est pas productif», mais que «unis, on avance efficacement» ?
En tout cas, c’est la conviction qui a motivé les populations des bassins du Sourou (cercle de Bankass), du Delta intérieur du Niger (cercles de Mopti, Youwarou et Djenné) et du fleuve Sénégal (cercle de Kayes) à s’engager dans une réflexion approfondie sur la meilleure façon de organiser pour des résultats plus efficaces avec le soutien de PfR.
Ces réflexions ont conduit au modèle de coalition d’enjeu dans les zones respectives.
Ainsi, 701 OBC formelles et non formelles se sont réunies pour créer 130 Unions, dont 85 dans la région de Mopti et 45 dans la région de Kayes.
Pour rappel, la ‘’Gestion Intégrée des Risques (GIR)’’ est un projet financé par les Pays-Bas et mis en œuvre au Mali par un consortium d’ONGs Internationales dénommé Partners for Resilience/ Strategic partnership (PfR SP), composé de Wetlands International (WI), CARE International, Croix Rouge Malienne, Croix Rouge Centre du Climat, Croix Rouge Netherlands.

Par Abdoulaye OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *