Search
mardi 1 décembre 2020
  • :
  • :

Risques et dangers de la migration irrégulière: des OSC ont sensibilisé plus de 120 000 personnes

Le Musée national a abrité, hier lundi 16 novembre 2020, la cérémonie de clôture officielle des activités des Organisations de la société civile (OSC) dans le cadre du 2e appel à manifestation du Projet Migration.
La cérémonie était présidée par Mme TANGARA Nema GUINDO, Secrétaire générale du ministère des Maliens de l’extérieur et de l’intégration africaine. C’était en présence de M. José Hornero Gómez, Ambassadeur du Royaume d’Espagne au Mali ; de M. Salvador Pinto da França, Chef de mission adjoint de la délégation de l’Union européenne et de certains Ambassadeurs accrédités au Mali. Aussi, y étaient au rendez-vous, des partenaires techniques et financiers ainsi que des responsables des Organisations de la société civile.
Cette rencontre avait pour objectif de faire le bilan de quelques mois d’intenses activités d’information et de sensibilisation sur les risques et dangers de la migration irrégulière et la promotion de la libre circulation dans l’espace CEDEAO.
Rappelons que le Projet migration est financé par le « fonds fiduciaire d’urgence de l’Union européenne en faveur de la stabilité et de la lutte contre les causes profondes de la migration irrégulière et du phénomène des personnes déplacées en Afrique ». Il est mis en œuvre par le gouvernement du Mali à travers le ministère des Maliens de l’extérieur et de l’intégration africaine, l’Union européenne et le gouvernement du Royaume d’Espagne à travers l’Agence espagnole de Coopération Internationale (AECID). Ceux-ci travaillent dans un partenariat dynamique en vue de prévenir la migration irrégulière et promouvoir la libre circulation dans l’espace CEDEAO.
C’est au regard du rôle que les OSC peuvent jouer dans la réduction des flux irréguliers de migration et la promotion de la libre circulation qu’un Fonds d’appui leur a été destiné pour contribuer à la lutte contre la migration irrégulière via des activités d’information et de sensibilisation de proximité.
Dans son allocution, Madame le secrétaire général du ministère des Maliens de l’extérieur et de l’intégration africaine, TANGARA Néma GUINDO, a rappelé brièvement les objectifs recherchés à travers la subvention des OSC. Selon elle, le rôle de la société civile dans la gouvernance des migrations est capital. C’est pourquoi, affirme-t-elle, dans le nouveau plan d’actions de la Politique nationale de migration, les autorités ont tenu compte de la contribution des OCS.
En effet, après quelques mois d’exécutions de projet sur le terrain, les activités des OSC ont touché plus de 120 000 personnes qui ont été sensibilisées directement, dont en majorité les jeunes filles, les hommes et les leaders communautaires. Aussi, plus de 120 communautés ont été touchées dans les zones d’intervention.
Comme activités, les OSC ont réalisé des conférences débats, des projections de films ou documentaires suivis de débats, des causeries restreintes à un « grin », des causeries avec les groupes de tontines des femmes, des théâtres de rue, des spots radios, des débats radios et télévisés, des concerts de rap, des activités sportives comme des matchs de Foot Ball, des caravanes, des formations…

PAR MODIBO KONE




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *