Search
lundi 19 avril 2021
  • :
  • :

Route Banconi-Dialakorodji-Safo-Nonsombou: la libération des emprises entrave les travaux !

Le taux d’avancement global des travaux de la construction de la routeBanconi-Dialakorodji-Dabani-Safo et Nonsombougou est estimé à 56,02% pour un délai consommé de 90,4%, selon le ministre en charge des Transports et des Infrastructures, qui a visité, ce 28 novembre 2020, les travaux.

L’objectif de la visite selon le ministreétait de s’enquérirde l’état d’avancement des travaux de la construction de cette voix que les populations riveraines attendent impatiemment.
Au tournant de Banconi (Commune I), plusieurs personnalités de la commune I, de Dialakorodji ainsi que les représentants de l’Entreprise COGEBs’étaient regroupé ce samedi pour accueillir le ministre et sa délégation. C’est de là-bas même que la visite des travaux de la route avait commencé.
À Banconi, le ministre et sa délégation ont constaté des maisons qui seraient encore dans l’emprise de 30 mètres de cette route avant de continuer jusqu’à Nonsombougou en passant par Dialakorodji-Safo-Dabani et Nonsombougou, d’une distance de 56 kilomètres de long.
Au cours de cette visite, le ministre des Transports et des Infrastructures a été informé que le taux d’avancement global des travaux était de 56,02% pour un délai consommé de 90,4%.Sur la base de ces informations, le ministre a fait constater que la fin du délai contractuel était prévue pour le mois de février prochain.
Selon MakanFily DABO, ce projet de construction et de bitumage de la route Banconi-Dialakorodji-Safo-Dabani et Nonsombougou s’inscrit dans le cadre des actions prioritaires du ministère des Transports et des Infrastructures sur la période 2016-2018 en cohérence avec le Plan d’action prioritaire 2015-2019 de la Politique nationale des Transports, des Infrastructures de Transports et du désenclavement (PNTITD) adopté par le conseil des ministres du 28 octobre 2015.
Aussi, l’objectif global de cette visite, a déclaré le ministre, est de rendre facile la mobilité des personnes pour le développementéconomiqueet social du Pays. D’un montant de 27 milliards 729 millions 986 mille, financé par sur le budget de l’État, le délai d’exécution de ces travaux était prévu pour quinze mois hors saison des pluies.
S’agissant des difficultés rencontrées dans la construction de cette route, le responsable du département des Transports et des Infrastructures a cité l’occupation des emprises des travaux par les réseaux des concessionnaires (les conduites d’eau de la SOMAPEP SA et les lignes électriques d’EDM SA) et les propriétés privées.
Ce qui n’a pas permis selon les responsables de l’Entreprise de construction de progresser rapidement conformément à son planning dans la section urbaine de 10 km entre Banconi et Dialakorodji.
À cela s’ajoute aussi selon le ministère des Transports, la faible capacité financière de l’entreprise en dehors des paiements des décomptes, les insuffisances constatées dans l’organisation du chantier et la méthode d’exécution qui n’ont pas permis à l’entreprise d’avoir les rendements souhaités.
Rappelons que l’ancien Président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, a procédé au lancement des travaux de cette route le 3 mai 2017, dans la commune rurale de Dialakorodji alors que l’actuel ministre des Transports et des Infrastructures, Makan Fily DABO, occupait le poste desecrétaire général du même département.

Par SABA BALLO




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *