Search
mardi 22 septembre 2020
  • :
  • :

Sur la route de l’enfer: Boubou est allé, il a vu, il a compris…

Le périple du Premier ministre dans la région de Kayes va-t-il se conter comme une chronique d’une réconciliation de raison ? Après la levée de bouclier des populations de toute la région, en raison de l’état calamiteux de la route nationale N°3, l’heure semble être à la détente cordiale. Suite à l’accord qui permet de lever les barricades, le Premier ministre a entamé un périple de 4 jours par route dans la région. L’objectif est clair : apaiser les populations et les rassurer de la volonté du gouvernement de corriger cette injustice envers la région.
Si la visite du Premier ministre a été bien accueillie dans l’ensemble, beaucoup craignent du déjà vu : une visite sans suite. Mais tous sont d’accord sur un point : Boubou est venu, il a vu et il a compris. C’est Facebookan du jour.

Bakary Keita : Une bonne nouvelle, on espère que cette visite dans la région va booster le développement de la région, mais nous de kenièba sont surpris qu’aucun Premier ministre de l’ère IBK n’a mis pied chez nous

Ibrahim Ag Madougou : Le peuple a besoin des actions concrètes tangibles pour son épanouissement et ces actions concrètes sont la création des infrastructures source de développement.

Abdoul Kassim Berthe : Quel événement historique c’est plutôt pour dilapider l’argent de l’État. Sinon ces 6 derniers mois les PM ont fait combien de tour à Nioro par avion. Je suis vraiment désolé.

Abdoulaye Abdoul Cissoko : On ne vous demande pas de réparer le goudron. On vous demande complètement refaire en 2×2 en aller et retour même temps de mettre des éclairages publics de Kati à Kayes.

Cheick Samake : Pourquoi attendre chaque fois des soulèvements populaires pour intervenir? N’y a t- il pas de programmation ? Est-ce une gestion des urgences? On éteint le feu qui est allumé ? Si oui c’est la preuve que pour avoir gain de chose dans ce pays il faut impérativement se soulever.

Abdou Maiga : Franchement j’ai beaucoup d’admiration et d’estime pour ce jeune Premier ministre très respectueux et humble. Que le bon Dieu le protège et aussi je lui souhaite bonne chance. Mais, mon PM, il n’est pas facile de gérer le Mali. Aussi, bon courage.

Paul Diarra Dr Boubou Cissé merci pour tout ce que vous êtes en train de faire pour le Mali. Depuis que le président de la république SEM IBK vous a nommé comme PM, vous ne ménagez aucun effort pour la cause du Mali. Bon aller-retour et je demande à la population de Kayes de faire le ménage pour vous accueillir.

Georges Baba Donc Nara ne fait pas partie c’est bien négligé. Vous savez très bien que Nara n’a pas de route et puis cette localité fait frontière avec la Mauritanie. C’est l’Etat même qui pousse les gens sa population à la révolte. Comment le Premier ministre peut visiter toute une région sans passer par une autre, mais le jour où Nara se lèvera, ça sera très dangereux.

Djibril Traoré : Pourquoi pas le cercle de KENIEBA? C’est très important de faire la route Kayes- KENIEBA. Il verra que les populations ont raison de se révolter.

Djibril Traoré : La montagne reste à sa place. Kayes et les Kayesiens sont là. On veut du concret. Je vois que KENIEBA ne figure pas sur la liste des localités qu’il doit visiter. Il devrait essayer cet axe Kayes- KENIEBA.

Mahamadou Dianka : Vous aussi c’est Sebabougou

Boubacar Samoura : C’est vrai il doit passer par Kenieba. En ce moment, il verra réellement les populations de cette localité qui sont fatigués.

Malick Kampo : S’il vous plaît, pas de scène spectaculaire dans ces tournées. Il faut qu’elle se résulte avec des propositions concrètes, mieux encore, assortie d’un agenda d’exécution des travaux.

Niangadou Ilo : Bon séjour de travail au Dr Boubou Cissé et toute sa délégation, l’un des soucis majeurs de la population a été résolu, en espérant que tout sera dans l’ordre lors de son séjour.

Elysée Martini : On est habitué tout à ce folklore, mais cette fois-ci on veut des actions concrètes pour la réhabilitation de la route Kayes Bamako et du chemin de fer Diboli-Bamako. Le reste ne nous intéresse pas.

Guimbala Diarra La période de soudure a commencé depuis juillet. La région de Kayes n’a reçu aucun grain de céréales. C’est aujourd’hui on veut nous faire taire. Ayons pitié de chers habitants de la région de Kayes et une partie de Koulikoro.

Boubacar Traore : Et surtout renoncer à leurs offres de vivre rester rigoureux sur les doléances du blocage merci.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *